corse24.com
Image default
Voyage & Loisirs

West coast Corsica, le road trip ultime

Si vous êtes amateurs de Road Trip en France, voici un itinéraire incontournable à programmer dès le printemps prochain : la côte ouest de la Corse.
En voiture ou à moto, nous vous proposons de découvrir en détail cette route menant de Calvi à Bonifacio en suivant uniquement la côte et quelques petites incursions dans les terres et arrière pays.

La côte ouest de la Corse, c’est-à-dire ?

En général, on “coupe” la Corse en deux entre Corse du Sud et Haute Corse.
Mais, en certains points sur l’île, il vous sera bien difficile de savoir si vous êtes dans le nord ou le sud. Ainsi Solenzara marque cette séparation sur la côte est, alors que le Col de la Croix est la frontière à l’ouest. Les cols de Vizzavona et Vergio sont des frontières plus facilement mémorisables.
Pour les côtes, rien de plus simple. L’est entre Porto Vecchio et la pointe du Cap et l’ouest entre La Balagne et la région de Pianottoli et Bonifacio.

Et cette partie occidentale que nous vous proposons de découvrir ici pour un séjour de 6 à 7 jours, qui vous permettra de découvrir une incroyable diversité de paysages et d’ambiances, comme seule la Corse peut vous le proposer, sur moins de 200 km du nord au sud.

Point de départ : la Balagne

La Balagne est essentiellement connue pour les villes d’Île Rousse ( port d’entrée parfait pour le road trip) et Calvi ( station balnéaire très agréable). Le pas oublier non plus la route des villages de l’arrière pays, offrant des vues panoramiques incroyables sur les baies et plages de Balagne.
Ce sera donc un point de départ idéal pour s’acclimater, et faire connaissance avec les routes corses, les plaisirs de la plage au printemps et les premiers repas insulaires.
Nous vous conseillons vivement de passer une première journée et nuit sur place pour vous élancer frais et dispo le lendemain sur les routes entre Calvi et Porto !
Pour les amateurs de vue et de coucher de soleil, deux options s’offrent à vous. Lumio pour un coucher de soleil sur la baie de Calvi, ou ND de la Serra pour une vue sur le golfe et la ville.

Calvi Porto par la côte

Au départ de Calvi, vous pouvez effectivement suivre la côte. Mais notre conseil est de suivre la route de l’aéroport de Calvi et suivre cette D81 pour franchir le col du Marsolinu et découvrir une superbe route serpentant dans une ancienne région agricole prospère.
La route mène jusqu’à Galeria et son pont sur le Fango.
Il est possible d’aller jusqu’à ce petit village surprenant, paradis des plongeurs sous-marins.
Une belle étape pour déjeuner et se reposer.
L’autre option peut-être de remonter la vallée du Fango pour découvrir la baignade dans une des plus belles rivières de Corse.

La route continue ensuite dans une région totalement vierge et préservée.
Au passage du col de la Croix, surplombant le village de Girolata, vous entrez dans le domaine de la Réserve de Scandola et du Grand Golfe de Porto.
Ce sera la prochaine étape que nous vous conseillons, avec nuit sur place à Porto ou à Ota pour un peu plus d’authenticité.

Nous recommandons de dormir sur place pour pouvoir faire le lendemain, un véritable incontournable de la côte ouest : la découverte de la région de Scandola par la mer.

Promenade en mer et reprise de la route

Oui, c’est une sortie touristique organisée ! Oui elle mérite vraiment le temps consacré !
Découvrir la réserve de Scandola par la mer est vraiment un moment incomparable, surtout si vous le faites au printemps, loin des foules.
Il existe des programmes d’excursions en mer plus ou moins longs, de une heure à 4 heures, et donc plus ou moins complets. N’hésitez surtout pas à y consacrer vraiment du temps. Mais s’il vous faut choisir, optez pour la promenade en mer à Girolata et Scandola le matin avec retour en début d’après midi.

Après le retour et une petite collation ( on dit Spuntinu ici) reprise de la route vers le sud en passant dans les sublimes Calanques de Piana. Là encore, un ou plusieurs arrêts s’imposent. Prenez le temps de vous garer et de profiter des formes sculptées par la nature dans le granite. À vous de découvrir la tête de chien ( facile), le prêtre, la tortue, l’aigle et pour finir le cœur ( immanquable).

La route s’élargit ensuite en vous menant vers Cargèse.
C’est possiblement une étape pour la nuit, car la journée est bien chargée, même si vous n’avez pas tant roulé.
Vous pouvez pousser un peu plus loin vers Sagone ou Tiuccia, pour profiter d’une nuit dans l’un des ces petits villages balnéaires encore endormis au printemps.

Le Golfe d’Ajaccio

La matinée commencera par le peu de route qui vous sépare de la capitale économique de la Corse : Ajaccio.
Changement d’ambiance, la ville est dynamique et active, parfois trop pour les amateurs de road trip. Pourtant la cité impériale est pleine de charme et d’intérêt.
Passez y au moins une demi journée pour vous promener dans la vieille ville autour des places et statues toutes dédiées à l’enfant du pays : Napoléon Bonaparte.
Dans le cœur de la ville, il est possible de se balader au marché pour découvrir des saveurs uniques ( goûtez et achetez de quoi ramener, c’est encore la bonne période).
Ajaccio est aussi réputée pour ses paillotes en bord de mer. C’est une bonne idée pour se restaurer sur la Route des Sanguinaires avant de reprendre votre périple vers le sud le Valinco.

Nous vous conseillons d’opter pour la route de la côte, passant par Porticcio et toute la rive sud du Golfe d’Ajaccio ( dont les plages de l’Isolella et Coti Chiavari) puis de continuer vers Serra di Ferro et Porto Pollo pour la nuit.
N’hésitez pas en route à faire une pause baignade sur l’extraordinaire plage de Cupabia, sauvage et pourtant si proche de votre étape suivante. Cette vaste plage de sable blanc est l’un des symbole de la protection de la nature et du rivage insulaire.

Le Golfe du Valinco

Cette région de Porto Pollo est vraiment un petit paradis protégé, un bout du monde pourtant si proche des plus grands axes routiers touristiques.
En moins de 30 minutes, vous aurez rejoint la ville de Propriano par une route côtière superbe.Vous serez passé tout près de l’un des trésors de la préhistoire corse : Filitosa.
Si vous êtes amateurs, n’hésitez pas, la visite est très instructive et se fait dans un cadre champêtre assez remarquable.
La ville de Propriano en elle même n’est pas la plus intéressante de la journée, mais vous pourrez tout de même prendre le temps de la traverser et pourquoi pas d’y faire un petit break pour un café sur le port de plaisance.
Mais gardez du temps pour la seconde étape culturelle et historique de la journée : la ville de Sartène.
Toujours dans le Golfe du Valinco, mais sur les hauteurs, la route traverse cette ville si particulière, fortifiée de grosses maisons de granite un peu austères. Ne vous laissez pas impressionner et poussez jusqu’au cœur de la ville. L’ambiance est totalement différente sur cette charmante place de l’église.
Avant d’y déjeuner, prenez le temps de visiter la petite église et sa curiosité : la croix et la chaîne que porte en procession le pénitent du Catenacciu de Sartène chaque année lors du week-end pascal.

Pour finir la journée, nous vous conseillons de reprendre la route pendant environ 45 minutes pour rejoindre l’extrême sud de la Corse et la région de Bonifacio.

Le sud de la Corse

Après avoir passé le virage de l’extrême sud au niveau du Lion de Roccapina (panorama et point de vue fantastique sur les 2 versants) vous entrez dans une autre corse, celle de l’extrême sud de la Corse.
Pour info, l’accès à la plage de Roccapina est tout à fait possible en voiture, jusqu’au parking final.
Le symbole en est bien sûr la cité de Bonifacio et ses maisons posées sur les hautes falaises blanches. Face à la Sardaigne, la ville de Bonifacio est unique. Elle est à découvrir depuis la partie basse bien sûr ( la Marina) mais aussi depuis les fortifications de la partie haute ( la citadelle) et enfin lors d’une sortie en mer d’une heure pour prendre le recul nécessaire sous les falaises.
La ville mérite vraiment qu’on lui consacre cette dernière journée d’un road trip bien chargé.
Nous vous conseillons de passer la dernière nuit ici, en ville, pour profiter de tous les charmes de la soirée, entre très belles tables, recettes locales ( les aubergines à la Bonifacienne) et lieux très festifs pour célébrer le périple.
La ville compte de nombreux hôtels, mais puisque vous êtes en road trip, pensez à vous renseigner sur ceux qui possèdent un parking ! Fondamental à Bonifacio pour éviter les galères.

Finir le trip…à l’est

Pour rentrer, il vous reste le choix entre l’aéroport de Figari, si vous êtes en véhicule de location, ou le port de Porto Vecchio qui permet de prendre un ferry vers Marseille, Nice ou l’Italie.Et bien sûr, pour les plus courageux, de refaire le chemin à l’envers ( au moins jusqu’à Ajaccio) ou découvrir la côte est jusqu’à Bastia, mais ça c’est déjà un autre road trip à organiser.

Related posts

Des vacances de rêve en Corse

Journal

Comment s’organiser pour passer d’inoubliables vacances en Corse ?

Emmanuel

Découvrez les sentiers « Mare e Monti » en Corse

administrateur