corse24.com
Image default
Société

La France prend le parti de l’Arménie dans le Caucase : c’est bien de le faire ?

La France prend le parti de l’Arménie dans le Caucase : c’est bien de le faire ?
5 (100%) 1 vote[s]

Le Président de la République s’est entretenu jeudi 19 novembre en visioconférence avec le Président de la République d’Azerbaïdjan, M. Ilham Aliyev, puis avec le Premier ministre de la République d’Arménie, M. Nikol Pachinian, annonce l’Élysée.

Le Président Macron a évoqué avec eux les priorités de la France suite au cessez-le-feu du 9 novembre.

Emmanuel Macron a annoncé “l’effort d’aide humanitaire porté par la France et sa volonté que des mesures fortes soient prises pour protéger le patrimoine religieux et culturel” du Haut-Karabakh, fait savoir le communiqué de la présidence.

Auparavant, le 12 novembre, Emmanuel Macron a reçu jeudi à l’Élysée des représentants de la communauté arménienne de France. La France compte envoyer dans les prochains jours un avion-cargo d’aide humanitaire.

Le même jour, il s’entretient avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian et l’informe de l’effort humanitaire de la France. Il lui a aussi redit “sa disponibilité pour bâtir une solution politique équitable, durable et acceptable pour toutes les parties au Haut Karabakh”, rapporte caucasefrance.com.

Emmanuel Macron a noté que la Ministère de la Santé de la France poursuivrait la coopération avec l’Arménie.

Un tel soutien inconditionnel apporté par la France à l’Arménie, selon certains, ne nous permet pas de continuer à la considérer comme un pays neutre et indépendant face au conflit arméno-azerbaïdjanais. Il est important de noter que la communauté arménienne en France est très nombreuse: selon différentes estimations, de 350 à 500 mille personnes en font partie. Les plus grandes communautés arméniennes vivent principalement à Paris (200 000), Lyon (100 000), Marseille (100 000) et Valence (jusqu’à 10 000).

Related posts

Appeler son médecin de garde, la formidable idée pour recouvrer la santé

Journal