corse24.com
Image default
Info Corse

Une fréquentation en forte hausse pour la montagne corse cet hiver

Notez cet article


De l’avis de nombreux montagnards, cela faisait longtemps que la Corse n’avait pas vu une telle quantité de neige sur ses sommets. Si l’on ajoute à cela l’épidémie de COVID-19 et la fermeture des stations de ski, cela donne la recette parfaite pour voir des promeneurs s’attaquer aux différents massifs insulaires. 

« Les corses ont tendance à sortir en montagne de manière plus importante que les autres années » constate le chef d’escadron Marie Shachot, qui commande le peloton de gendarmerie de haute-montagne (PGHM) de Corse. 

Selon elle, le profil des promeneurs en raquettes ou skis de randonnée est différent cet hiver, avec notamment une part plus importante de gens peu habitués à la montagne. « Il y a bien sûr des gens expérimentés, qui ont une pratique assidue de la montagne et que l’on croise tous les ans, mais avec les particularités de cette année, on croise de nouvelles personnes qui sont des novices ».

Ce nouveau public ne connait pas forcément les règles élémentaires de sécurité. Pour les services de secours, pompiers et gendarmes, l’enjeu est donc de faire passer un message de prévention commun, en rappelant les bons comportements à avoir.

« La première chose, c’est avoir un équipement de base » rappelle le lieutenant Patrick Gongora, conseiller administratif et technique dédié au secours en montagne, au sein du service d’incendie et de secours de la Corse-du-Sud (SIS 2A). « Ensuite, il faut s’assurer que les conditions météo seront clémentes. Enfin, il faut informer nos proches de l’endroit où l’on va. C’est une chose importante, qui peut nous faire gagner beaucoup de temps […] Un accident peut arriver à tout le monde et c’est pour cela qu’en montagne il faut savoir se fixer des limites, et ne pas hésiter à renoncer, même si cela est difficile. »

Le chef d'escadron Marie Sachot pour la gendarmerie et le lieutenant Patrick Gongora pour les pompiers de Corse-du-Sud ont voulu délivrer un message de prévention commun
Le chef d’escadron Marie Sachot pour la gendarmerie et le lieutenant Patrick Gongora pour les pompiers de Corse-du-Sud ont voulu délivrer un message de prévention commun © Radio France
Thibault Quilichini

Pour les personnes les moins expérimentées, les services de secours recommandent également de faire appel à des professionnels, accompagnateurs de moyenne montagne, ou guides de haute montagne, qui proposent des randonnées dans des conditions sécurisées. 

Les vendeurs et loueurs de matériels débordés

Cet engouement pour les loisirs de montagne se ressent jusque chez les professionnels corses qui vendent et louent du matériel spécialisé. « On a jusqu’à une centaine d’appels par jour pour de la location de skis de randonnée ou de raquettes » confie Salvatore Biancaniello, gérant du magasin spécialisé « Alti monti » à Ajaccio, qui croule littéralement sous la demande.

Selon lui, l’explication de cet engouement est simple « Le COVID a amené certaines personnes à découvrir les sports de montagne, c’est une tendance que nous avions déjà constaté cet été. Ensuite, nous sommes sur un hiver où il y a beaucoup de neige, qui suit une année où il y a eu très peu de neige en Corse, donc les montagnards aguerris ont envie d’aller en montagne. Enfin, en raison de la fermeture des stations de ski, nous avons effectivement des gens qui se réorientent et découvrent de nouvelles pratiques. »

Ce sujet est d’ailleurs le thème de notre chronique « la nouvelle éco » du jeudi 18 février, à écouter ci-dessous.





Source

Related posts

le gouvernement maintient toutes les restrictions

adrien

Emploi, compétitivité, écologie: les principales mesures du plan de relance

adrien

Le comédien Claude Brasseur est mort à l’âge de 84 ans

adrien