corse24.com
Image default
Info Corse

une feuille de route qui fait l’unanimité en Corse…ou presque

Notez cet article



Elus de la Collectivité de Corse et de la ville d’Ajaccio, chambre de commerce ou encore représentants des professions du tourisme… c’est durant cette réunion grand format et à quelques semaines des élections territoriales qu’a été signée la feuille de route pour la relance du tourisme en Corse.

Sur celle-ci, 8 mesures jugées prioritaires, comme une aide aux investissements pour les entreprises du tourisme où une expérimentation d’un CDI pour les saisonniers. Une feuille de route qui a semblé faire l’unanimité des présents.

D’autres discussions à venir

Etat et collectivité de Corse ont travaillé main dans la main pour l’occasion. Une collaboration qui devrait être efficace selon Marie-Antoinette Maupertuis, présidente de l’Agence du tourisme de la Corse. 

“Les objectifs que nous nous étions fixés à Bunifaziu au mois de septembre sont en passe d’être atteints.  Il y a des choses qui sont déjà en cours de réalisation, que ce soit du point de vue de l’aide aux entreprises, de la formation, de la transition écologique et de la promotion touristique du territoire”, précisait-elle encore.

Au total, 24 millions d’euros de financements sont déjà débloqués par l’Etat, la Collectivité de Corse et la Banque des territoires. Cela dit, au vu de la crise, les besoins risquent d’être bien plus importants selon les professionnels. Jean-André Miniconi, président de la Confédération des Petites et moyennes entreprises de Corse estime que _“c’est une feuille de route, pour le cas, qui tient la route, en revanche, les moyens ne sont pas à la hauteur de ce que nous espérions_, vu l’ampleur de la crise économique et ce confinement, qui va encore nous faire rater l’avant-saison”

Jean-Guy Talamoni refuse l’invitation et sanctionne

“Ce n’est pas un point final”, précisait de son côté Jean-Baptiste Lemoyne. Pour les professionnels du tourisme une urgence demeure. Celle de la préparation de la saison 2021. Des discussions entre les acteurs concernés devraient débuter dans les prochains jours à ce sujet.  

De son côté, le président de l’Assemblée de Corse, lui aussi convié, a non-seulement refusé l’invitation, mais surtout tancé la double-visite ministérielle de “Flâneries ministérielles, mondanités, simulacre(s) de dialogue”.

Le président de l’Exécutif, Gilles Simeoni, reconnaît lui “des avancées, un pas important franchi en termes de méthode”. Deux visions diamétralement opposées, sans que, selon le président de l’Assemblée de Corse, cela ne remettre en cause une éventuelle union aux territoriales.





Source

Related posts

Rentrée Universitaire 2020 : Inscriptions Administratives En Ligne

adrien

L’association Aiutu Corsu lance sa campagne de prévention annuelle sur le SIDA

adrien

Le spectacle dédié à César Vezzani reprogrammé

adrien