corse24.com
Image default
Info Corse

un personnel non vacciné de l’hôpital de Bastia témoigne



Il est en couple, il a 27 ans, un poste de CDI depuis quatre ans et la certitude d’une évolution dans son métier l’an prochain avec l’obtention d’un nouveau grade. Ce poste, technicien en informatique à l’hôpital de Bastia, cet employé va pourtant le perdre aujourd’hui.

Conséquence directe de l’obligation faite à tous les personnels travaillant dans le secteur de la santé, à compter de ce 15 septembre 2021, de présenter un début de schéma vaccinal contre la Covid-19. Conséquence aussi de sa volonté de ne pas accepter cette obligation, « pour des raisons personnelles ».

Sans se prononcer sur le bien-fondé ou non de la vaccination, il dit « ne pas comprendre » l’obligation généralisée à tous les postes, sans distinguo, alors que d’autres solutions existent selon lui pour les métiers sans contact avec le public.

« C’est une décision très difficile, j’en ai la boule au ventre » se confie le jeune homme. « Je ne sais pas comment je vais faire pour subvenir aux besoins de mon ménage. J’aime mon travail, j’ai l’impression d’abandonner mes collègues et ce n’est pas du tout ce que je souhaite ».

Pour lui, c’est aujourd’hui le sentiment d’injustice qui prédomine. «Durant mes quatre années de travail, j’ai toujours été droit, à l’heure, j’ai toujours tout donné, et c’est difficile de se faire jeter ainsi. Mais je ne peux pas accepter cette obligation. »

Quelle situation globale ?

À ce jour, 12% des salariés concernés par cette obligation vaccinale en France ne seraient pas vaccinés, soit environ 300 000 personnes. Le pourcentage est plus faible en Corse, notamment dans les milieux hospitaliers, mais cela concerne tout de même ce matin encore une centaine d’agents du CH de Bastia, un peu moins à la Miséricorde à Ajaccio et une quarantaine sur 800 au CH de Castellucciu. Ces personnes, qui n’auront pas reçu une dose de vaccin d’ici ce mercredi soir, ne seront plus autorisées à travailler après avoir été reçu par leur direction des Ressources Humaines. Les entretiens démarrent dès aujourd’hui.





Source

Related posts

une photographe offre des portraits de famille aux soignants de Bastia

adrien

SAUV life, l’application qui sauve des vies, déployée en Corse-du-Sud

adrien

« Le crédit d’impôt pour les investissements en Corse est prorogé et élargi »

adrien