corse24.com
Image default
Info Corse

Richard Fribert, l’atout scandinave du Roller Hockey Club Ajaccio


Du haut de son mètre quatre-vingt-dix pour quatre-vingt-dix kilos, Richard Fribert était hockeyeur sur glace pendant son adolescence jusqu’à ses 16 ans. Il a grandi avec ce sport, jusqu’à pouvoir jouer à Montréal en amateur, dans la capitale mondiale de ce sport. 

La vie a fait que c’est désormais à Ajaccio qu’il apporte son expérience. Pourtant au début, il ne pensait même pas possible l’existence d’un club de hockey dans la cité impériale.

« J’ai un restaurant préféré près de là où j’habite à Ajaccio. Un jour j’y suis allé et j’ai vu que le patron avait une grosse bosse sur la tête. Je lui ai demandé « Comment t’es-tu fait cette grosse blessure ? » Il m’a répondu que c’était en jouant au roller-hockey, non-pas avec des amis, mais avec son équipe à Ajaccio ![…] Je ne pensais même pas qu’il pouvait y avoir une équipe ici ! Et là je lui ai dis que je jouais au hockey depuis mes 1 an ! Alors il a répondu qu’il pouvait me mettre en contact avec le président, que c’était un gars sympa, et que je pourrais peut-être jouer avec lui… »
 

Acclimatation réussie

Et voilà comment Richard le suédois s’est retrouvé à jouer avec les Corses sur les parquets. Mais lui qui jouait milieu (‘center’ en anglais ndlr) en hockey sur glace, a seulement le choix entre attaquant ou défenseur, en roller hockey, qui se joue à 4 joueurs de champ seulement.

Richard Fribert
Richard Fribert
Teemu Desautez

« J’avais beaucoup à apprendre pour changer un peu mon jeu, car le hockey sur glace est un peu différent du roller-hockey. Les règles sont un peu différentes, on n’a pas le droit aux charges, par exemple. Mais dans le même temps, j’ai été très bien accueilli par les gars de l’équipe, même si je ne parle pas bien français. Mes coéquipiers jouent pour l’équipe et ne sont pas des égoïstes…du coup j’essaie de leur donner quelque chose moi aussi… »

Et cela pour la plus grande joie du président et joueur du Roller Hockey Club Ajaccio, Florent Selvini. 

« Un gars comme Richard qui en plus d’être un bon joueur est une personne adorable… » lance l’intéressé d’emblée. « Il s’est très très vite acclimaté au groupe, il a beaucoup apporté, que ce soit dans le jeu comme de par son poids dans le vestiaire. Même en ne pratiquant pas la langue, il fait toujours l’effort d’essayer de communiquer, en essayant même de nous parler en français. Et puis il parle au plus jeunes comme aux plus expérimentés… des gars de 18 – 20 ans comme des gars plus âgés qui découvrent le sport, ils sont toujours à l’écoute d’un gars d’un mètre quatre-vingt-dix ! » dit Florent Selvini en souriant.

Pour la petite histoire, Richard Fribert est DJ dans la vie, il espère que les discothèques rouvriront bientôt. Il pourrait alors chausser les patins la journée, et chauffer les platines le soir !





Source

Related posts

A Nepita, un huitième navire pour la Corsica Linea

adrien

La nouvelle Assemblée de Corse installée

adrien

Manchester City officialise son retrait du projet

adrien