corse24.com
Image default
Info Corse

Plusieurs centaines d’opposants ont manifesté en Corse.



La transformation du « passe-sanitaire » en « passe-vaccinal ». Avec le vote, la semaine dernière, en première lecture par l’Assemblée Nationale, d’un projet de loi visant à renforcer les outils de gestion de la crise sanitaire, cette crainte des « anti-passe » devient de plus en plus une réalité. Pour dénoncer cette mesure les anti-passe ont battu hier le pavé partout en France. Près de 105.000 selon les chiffres communiqués par le ministère de l’intérieur. En Corse, les manifestants étaient près de 700 à être descendu dans les rues de Bastia et d’Ajaccio selon la police. Dans les cortèges les anti-passe évoquent une « nouvelle mesure discriminatoire qui va créer deux catégories de citoyen ». D’autres parlent « de nasses qui se resserrent » pour contraindre la population à aller vers la vaccination.

Les opposants au projet de loi s’interrogent également : « Quelle est la définition des non vaccinés puisque maintenant ceux qui ont leur deuxième dose ne sont plus considérés comme vaccinés ? Bientôt ceux qui ont une troisième dose ne seront plus considérés comme vaccinés puisque l’on parle d’une quatrième dose ? » avance une manifestante. 

Passe vaccinal et liberté ? 

A Bastia, le rendez-vous avait été donné aux pieds du monument aux morts de la Place St Nicolas. Au milieu des pancartes dénonçant la dangerosité des vaccins qui revient comme un leitmotiv parmi certains manifestants, les opposants au passe vaccinal ont surtout agité le spectre des libertés bafouées. Une gerbe avec l’inscription « ci-gît notre liberté » a été déposée aux pieds du monument, le poème Liberté de Paul Eluard a été lu et à plusieurs reprises la foule a scandé « Libertà, Libertà ».

Un regain et une augmentation du nombre de manifestants.

Avec près de 700 manifestants repartis entre Bastia et Ajaccio, la mobilisation des anti-passe connait un regain de popularité en ce début d’année. Après plusieurs samedis de manifestation durant lesquels les opposants se comptaient en quelques dizaines, les manifestants renouaient avec la centaine de personnes par cortège. L’annonce par le gouvernement et l’adoption la semaine dernière en première lecture par l’Assemblée Nationale du projet de loi visant à l’instauration d’un « passe-vaccinal » a, semble-t-il, remobiliser les troupes. Le projet de loi doit maintenant être examiné par le Sénat.

Projet de loi qui, s’il est adopté, devrait voir la mise en place du passe vaccinal pour pouvoir accéder aux lieux de loisirs ou encore les restaurants. 





Source

Related posts

Dominique Venturini : « Les électeurs nous font confiance ! »

adrien

Balagne : l’eau rejaillit de l’antique source dans les jardins du couvent de Marcassu

adrien

Incendie du Globo à Ajaccio, un procès pour complicité

adrien