corse24.com
Image default
Info Corse

où en est l’épidémie en France, alors que le déconfinement progressif se prépare ?

Notez cet article


Le 3 mai, la France entrera dans la première phase du déconfinement, selon un calendrier détaillé cette semaine par le président de la République, Emmanuel Macron. À partir de ce lundi donc, les restrictions concernant les déplacements inter-régionaux seront levées. À quelques jours de ce début de déconfinement, la France enregistre ce samedi 1er mai, pour le cinquième jour consécutif, une baisse du nombre de malades covid hospitalisés dans les services de réanimation. Si certains indicateurs de l’épidémie de coronavirus sont à la baisse, la situation reste tout de même préoccupante.

Les chiffres de l'épidémie au 1er mai
Les chiffres de l’épidémie au 1er mai © Visactu

Le nombre dans les services de réanimation décroît pour le 5e jour de suite

Le nombre de malades covid pris en charge dans les services de réanimation en France poursuit sa décrue : ce samedi 1er mai, pour le cinquième jour consécutif, il baisse avec moins de 5.600 patients en soins intensifs. 5.581 patients covid sont hospitalisés dans les services de réanimation, contre 5.675 la veille, selon les chiffres de Santé Publique France. Il y a une semaine, les services de réanimation comptaient 5.958 malades contaminés au coronavirus.

Depuis la mi-avril, le nombre de malade covid en soins intensifs oscille autour de 6.000 patients. Un chiffre deçà du pic enregistré lors de la première vague, au printemps 2020, mais au-dessus du pic de la seconde vague.

Tous les indicateurs à la baisse

Le nombre total de patients covid pris en charge à l’hôpital continue lui aussi de reculer. Ce samedi 1er mai, 28.603 malades covid étaient hospitalisés (avec 1.246 nouvelles hospitalisations), contre 28.930 patients covid la veille. Une semaine auparavant, le 24 avril, les hôpitaux accueillaient 30.100 malades atteints du coronavirus. Selon le site spécialisé CovidTracker, la tension hospitalière est actuellement très élevée sur le territoire français, même si elle reste à un niveau stable.

Le nombre de cas de contaminations au coronavirus baisse lui aussi ce samedi. 25.670 nouvelles contaminations ont été détectées ces dernières 24 heures. Le 24 avril, 32.633 nouveaux cas avaient été recensés. Sur une semaine, le nombre de nouvelles contaminations a donc diminué de plus de 16%. Et pour Guillaume Rozier, fondateur de CovidTracker, il ne faut pas y voir là une conséquence du 1er mai, jour férié.

Le taux de positivité des tests effectués (qui désigne la proportion de tests positifs sur l’ensemble des tests réalisés) est lui aussi en recul et s’établit à 8,45% d’après CovidTracker. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Santé publique France a recensé ces dernières 24 heures 192 décès liés au coronavirus. Le nombre de décès quotidiens s’élevait il y a une semaine à 217.

Si l’on peut se réjouir de ces indicateurs qui baissent, tous les voyants ne sont pas pour autant au vert, selon l’épidémiologiste Catherine Hill. “La réalité sanitaire n’est franchement pas bonne“, regrettait-elle ce jeudi sur franceinfo.

Plusieurs scientifiques appellent donc les Français-es à faire preuve de prudence. L’épidémie est sous contrôle, mais il ne faut pas s’arrêter à cela, indiquait ce jeudi Mircea Sofonea, maître de conférences en épidémiologie et évolution des maladies infectieuses à l’Université de Montpellier et chercheur en modélisation de l’épidémie du Covid-19 en France. Pour le chercheur, la circulation du coronavirus est encore très élevée, mais “il sera très difficile de demander des efforts [supplémentaires] aux Français“.

La vaccination progresse

De son côté, la vaccination progresse elle aussi. Depuis ce samedi, toutes les personnes majeures souffrant de maladies chroniques ou d’obésité peuvent recevoir une injection. Selon les données publiées ce samedi par Santé publique France, plus de 15,7 millions de personnes ont reçu une première injection de vaccin anti-covid. Cela représente 23,5% de la population française. Parmi elles, près de 6,5 millions de personnes sont complètement vaccinées,

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix





Source

Related posts

la Chambre des territoires renouvelée dans la plus grande indifférence

adrien

Nicolas Sarkozy : “La fidélité est une valeur cardinale de la Corse”

adrien

Trottinettes en libre-service à Ajaccio : trois mois pour convaincre

adrien