corse24.com
Image default
Info Corse

Opération déminage pour Jacqueline Gourault en Corse

Notez cet article


En visite dans l’île pour deux jours, la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a signé ce lundi à Bastia des déclarations d’intentions concernant le Plan de Transformation et d’Investissement pour la Corse (PTIC) dont l’enveloppe globale de 500 millions d’euros est prévue sur 5 ans. 

La Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a signé ce lundi à Bastia une déclaration d’intention avec la ville et la CAB dans le cadre du PTIC
La Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a signé ce lundi à Bastia une déclaration d’intention avec la ville et la CAB dans le cadre du PTIC © Radio France
Hélène Battini

150 millions d’euros pour le Grand Bastia

Afin d’assurer le financement d’une dizaine d’opérations majeures pour le Grand Bastia, ce sont près de 150 millions d’euros qui ont été contractualisés. De la requalification urbaine des quartiers du Fango, de la gare, de Toga ou encore du vieux port, au développement de la mobilité douce en passant par la réhabilitation et la rénovation du patrimoine urbain comme le théâtre municipal ou le stade Armand Cesari, la signature de cette déclaration d’intention partagée s’inscrit dans le cadre d’un PTIC « plus efficace dans son objectif, investir dans des priorités sectoriels du territoire » selon Jacqueline Gourault mais aussi dans la méthode pour la ministre qui évoque « des règles de gestion plus simples, rapides et proches des territoires »

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d’audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Un plan qui vise à « accompagner les dynamiques urbaines portées par les principales agglomérations de Corse, adapter les grandes infrastructures et soutenir le développement d’équipements régionaux dans une approche volontariste en terme de développement durable » a expliqué Jacqueline Gourault. 

Remettre la CDC au centre du jeu

La ministre a également acté la mise en place d‘une instance de liaison associant État Collectivité de Corse (CDC) et bloc local pour assurer la cohérence du PTIC dans le respect des prérogatives et des compétences de chacun mettant ainsi fin à une polémique débutée il y a déjà plusieurs semaines avec les signatures de pré contractualisations de ce plan à Ajaccio et dans l’extrême sud écartant la CDC. Selon Jacqueline Gourault « l’exécutif de Corse comprend très bien la politique du gouvernement et il n’y a aucun souci » alors que des négociations sont menées « avec la CDC en parallèle de celles menées avec les villes et les communautés d’agglomérations. ». Une deuxième étape de signature « avec la CDC sur ses propres compétences aura donc lieu en parallèle, une fois les négociations terminées » a-t-elle enfin indiqué.

Pierre Savelli, Louis Pozzo di Borgo et Michel Castellani ce lundi devant la mairie de Bastia
Pierre Savelli, Louis Pozzo di Borgo et Michel Castellani ce lundi devant la mairie de Bastia © Radio France
Hélène Battini

Une précision qui « change tout » selon le maire Bastia Pierre Savelli. L’élu est catégorique, pour lui « la collectivité dans son rôle d’aménageur et de financeur va être touchée par l’ensemble des projets financés par le PTIC sur la communauté d’agglomération » et cette phrase mentionnée dans la déclaration d’intention, si elle peut « paraitre un détail pour certains » a son importance. Pour le président de l’agglomération, Louis Pozzo di Borgo, ce qui sera vrai ici le sera ailleurs « toutes les déclarations d’intentions signées seront dans le droit fil de celle-ci », dit-il. « Cette instance pourra valider et choisir en relation avec l’État et les collectivités concernées la cohérence d’ensemble » rappelle l’élu communautaire.

Jacqueline Gourault poursuit sa visite en Corse ce mardi à Ajaccio aux côtés de Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État chargé du tourisme et qui sera l’invité de la rédaction de RCFM en direct ce mardi matin à 7h50.





Source

Related posts

Le Clos Fornelli, viscéralement attaché à ses racines

adrien

Les diffuseurs de presse tirent la sonnette d’alarme en Corse

adrien

Agressions sexuelles : l’onde de choc #Iwas frappe la Corse

adrien