corse24.com
Image default
Info Corse

les nationalistes conservent Bastia et gagnent Porto-Vecchio

Notez cet article


21 communes étaient concernées par ce second tour des élections municipales soit à peine 6% des 360 communes insulaires. Plus de cent jours après le premier tour, tous les yeux étaient particulièrement braqués sur les villes de Bastia et de Porto-Vecchio, où l’enjeu était de taille notamment pour les nationalistes. 

A Bastia où l’on disait Pierre Savelli en difficulté, le résultat est très large, même s’il doit encore être affiné, plus de 50% des suffrages (50,6%). Il devance Jean-Sébastien De Casalta (39,2%) et Juline Morganti (10,2%). 

Pierre Savelli reste maire de Bastia
Pierre Savelli reste maire de Bastia © Radio France
Jean Pruneta

« Je suis très heureux, c’est la victoire de la jeunesse, une victoire qui fait sens après 6 années de travail Bastia réaffirme qu’elle veut rester dans cette trajectoire. C’est un message fort, un message de confiance », a affirmé Gilles Simeoni. 

L'équipe de Jean-Sébastien De Casalta, dans les jardins de l'ancienne mairie, après l'énoncé des résultats
L’équipe de Jean-Sébastien De Casalta, dans les jardins de l’ancienne mairie, après l’énoncé des résultats © Radio France
Alexandre Sanguinetti

Porto-Vecchio : un bastion est tombé

A Porto-Vecchio Georges Mela maire depuis 2008, ne repartira pour un troisième mandat. 

Jean-Christophe Angelini, qui a sans doute bénéficié du report des voix de Don-Mathieu Santini qui s’était désisté au second tour, a donc été élu maire de la cité du sel. Une révolution dans une commune détenue par la droite depuis des décennies. Jean-Christophe Angelini, 45 ans, président de l’ADEC, se présentait pour la quatrième fois. 

Jean-Christophe Angelini au moment de l'annonce des résultats
Jean-Christophe Angelini au moment de l’annonce des résultats © Radio France
Olivier Castel

Je suis heureux. C’est vingt ans de vie, vingt ans d’engagement, ça n’a pas été simple mais maintenant on va parler d’avenir, on va parler de projets et on va transformer la vie des gens”, a-t-il confié à l’annonce des résultats.

A Figari c’est un autre nationaliste qui l’emporte, Jean Giuseppi. 

Quilichini et Fraticelli réélus à Sartene et Aleria

La seule quadrangulaire de ce second tour se déroulait à Sartene et c’est Paul Quilichini, le maire sortant qui a été réélu avec 52,4% des voix. 

A Aleria, Ange Fraticelli est réélu avec 13 voix d’avance, un score très serré qui tourne à l’avantage du maire sortant (50,46%). Son opposant, Dominique Venturini totalise 49,54% des voix. A noter une très forte participation de 88%. 

En Balagne, Angèle Bastiani est la nouvelle maire de L’île Rousse. Elle devance le maire sortant Jean-Jo Allegrini-Simonetti. Seuls 63 voix les séparaient au premier tour, la participation a fait un bon de plus de 15 points ce dimanche atteignant près de 83%.



Source

Related posts

le parquet de Paris ouvre une vaste enquête sur la gestion critiquée de la crise

adrien

Stationnement gratuit jusqu’au 15 juin

adrien

Sept jours en Corse : Au 14e jour du déconfinement, Mémoires de grégaire

adrien