corse24.com
Image default
Info Corse

Les croisiéristes bientôt de retour sous conditions en Corse ?

Notez cet article



Les croisiéristes qui viendront en Corse cet été devraient être très encadrés, question COVID-19. Pour l’instant aucune date pour la reprise des croisières n’a été avancée au niveau national. Contrairement à d’autres pays, les ports français restent sous le coup du décret d’octobre 2020 qui interdit les escales et les mouillages, et pour l’heure, les seules dérogations fonctionnent.

Habituellement en Corse, entre 200 et 300 escales de croisières se font chaque année. Pour 2021, les compagnies reculent à chaque fois leur date, et espèrent une reprise en Juillet. Une certitude se dessine en revanche, les protocoles sanitaires risquent d’être, à première vue, assez drastiques, en mer comme sur terre.

Selon la Chambre de Commerce et d’industrie, la reprise des croisières est conditionnée d’abord à une phase-test. Quatre trajets expérimentaux devraient être réalisés en première semaine de juin en Méditerranée (hors ports corses) et en Atlantique. 

Tests ? Vaccination ? Ou les deux ? 

Quoi qu’il en soit, maître mot de cette saison sera : ”protocole sanitaire”. Tests obligatoires, distanciation, jauges à 70 % de remplissage sont déjà appliqués pour les navires qui ont repris la mer ailleurs dans le monde. Mais les compagnies peuvent-elles imposer la vaccination ? Si ce point de droit reste à définir, Erminio Eschena, président de l’association internationale des compagnies de croisières pour la France (CLIA) et dirigeant de MSC Croisières, pencherait vers l’affirmative.

“Je ne saurais pas me prononcer sur le droit effectif, d’autant plus que la sécurité sanitaire reste une matière évolutive. Mais en tout état de cause, si je considère que les tests sont des conditions sans lesquelles ils (les croisiéristes) ne pourront pas monter à bord, je pense que oui !”

De plus une fois à terre, les professionnels du tourisme qui accompagnent les croisiéristes, comme le guides conférenciers, seront eux aussi testés pour la COVID-19, selon les sociétés qui font le lien avec les compagnies. La sécurité sanitaire sera de toute façon un argument de vente. Certaines compagnies proposent des assurances pour que les passagers contaminés à bord puissent se faire rembourser.





Source

Related posts

Ecouter les Vaiteani c’est comme voir de la neige tomber sur un lagon. C’est inattendu et c’est beau

adrien

Gouvernement : on en reste aux rumeurs pour Laurent Marcangeli

adrien

La Cinquième Edition Résidence Accélération Start-up A Débuté Au Golfe De Lava

adrien