corse24.com
Image default
Info Corse

Le robot Perseverance a bien atterri sur Mars

Notez cet article


Après presque sept mois de voyage dans l’espace, le robot Perseverance a atterri sur Mars ce jeudi 18 février vers 22 heures. Une réussite éclatante pour la Nasa qui marque le début d’une mission de plusieurs années. 

Dans la salle de contrôle du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena en Californie, les équipes de la Nasa ont explosé de joie au moment de la confirmation de l’atterrissage. Cet astromobile (ou rover en anglais) a été lancé depuis la Floride à bord d’une fusée Atlas 5 en juillet dernier dans le cadre de la mission “Mars 2020” et s’est posé au sein du cratère Jezero situé au nord de l’équateur de la planète Mars, le site d’atterrissage le plus périlleux jamais tenté par la Nasa.

Lors de sa descente vers la planète rouge, Perseverance a réussi à prendre une première photo du sol. A découvrir sur son compte Twitter. Le robot en a profité pour déclarer : “Bonjour le monde. Mon premier regard sur celle qui sera ma maison pour toujours“. 

Emmanuel Macron, qui assistait avec sa femme Brigitte à l’événement depuis le siège parisien du Centre national d’études spatiales (Cnes), a exprimé sa joie sur Twitter. 

Quelle est la mission de Perseverance ? 

Le but de Perseverance est avant tout de déceler des traces de vie sur Mars, des vestiges de matières organiques. A l’instar du robot “Curiosity” – qui est posé sur la planète rouge depuis 2012 et qui envoie régulièrement des données sur Terre – le nouveau robot devra également sonder le sol martien et nous permettre d’en savoir un peu plus sur la vie dans l’espace. Une de ses missions consiste à – entre autres – prélever 20 échantillons du sol de Mars pour les rapporter sur Terre d’ici quelques années. Les scientifiques savent que de la vie a existé sur Mars mais jamais aucune trace n’a encore été trouvée. 

La mission a pour but de rapporter 20 échantillons sur Terre prélevés sur le sol martien.
La mission a pour but de rapporter 20 échantillons sur Terre prélevés sur le sol martien. © Visactu
Visactu

En juillet dernier, Stéphane Le Mouélic, ingénieur de recherche au CNRS au laboratoire de planétologie de Nantes, répondait à France Bleu Loire Océan au sujet de “Perseverance”. Avec deux autres membres de son équipe nantaise, il analysera les données transmises par le robot : “On ne va pas chercher des petits hommes verts, ni des dinosaures mais des micro-organismes sous forme de bactéries.” Concernant les échantillons, il précisait : “‘Perseverance’ va collecter une vingtaine d ‘échantillons, les déposer quelque part pour qu’une mission future (…) de la NASA et de l’agence spatiale européenne les récupère, les mette en orbite et les ramène dans nos laboratoires.

Perseverance, une fierté toulousaine

Quel est le lien entre le robot de la NASA et Toulouse ? Et bien une partie de ce robot – la caméra laser – a été conçue dans la ville rose. Cette caméra Supercam a en effet été en partie pensée par des chercheurs toulousains du CNES et ses partenaires comme l’IRAP (Institut de recherche en astrophysique et planétologie). C’est donc pour saluer leur travail et pour rendre hommage à la ville que la Cité de l’espace à Toulouse se mobilise. En juillet dernier déjà, elle avait retransmis en direct et sur écran géant le décollage du robot. Cette fois encore, elle propose de suivre les exploits du robot. La planète Mars est également la vedette de la Cité de l’espace de Toulouse jusqu’au mois de juin.

Une partie de ce robot, la caméra laser, a été conçue à Toulouse.
Une partie de ce robot, la caméra laser, a été conçue à Toulouse. © Visactu
Visactu





Source

Related posts

Les Républicains et Per L’Avvene soutiennent Jean-Marie Seité

adrien

Émettre moins de CO2 ? Possible !

adrien

Participez au challenge « Sfida di pesca » du 1er juillet au 20 septembre.

adrien