corse24.com
Image default
Info Corse

le gel abîme les cultures dans plusieurs régions

Notez cet article


Les bougies, brûlots ou éoliennes chauffantes installés dans les vignes et les vergers ne suffiront pas à préserver toutes les récoltes du gel. Face à la vague de froid qui traverse le pays cette semaine, et alors que des records ont été battus pour un mois d’avril, les producteurs de plusieurs s’attendent à perdre une partie parfois importante de leur récolte.

Entre 70 et 90% du vignoble d’Armagnac touché

Dans les Landes et le Gers, les vignobles d’Armagnac ont été très durement touchés par les gelées de mercredi matin. Le Bureau national interprofessionnel de l’Armagnac évoque déjà plus de 70% du vignoble détruit. “La récolte est plus que compromise”, révèle  Patrick Farbos, le président du BNIA à France Bleu Gascogne. Les viticulteurs comptent sur les contre-bourgeons pour sauver la récolte. “Dans le cas contraire, s’il a fait trop froid même pour le contre-bourgeon, on n’aura pas de récolte. Il a suffi d’une nuit pour détruire 70 à 90% du vignoble. Pour un viticulteur, c’est une catastrophe”, déplore-t-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans le Jura, 60 à 90 % de pertes dans le vignoble d’Arbois

Dans le vignoble de l’Arbois, dans le Jura, les gelées records de la nuit de mardi à mercredi ont détruit entre 60 et 90 % de la récolte 2021. La neige s’est infiltrée dans les bourgeons éclos ou prêts à éclore. Résultat, plus de la moitié de la récolte est détruite. Philippe Bulabois, viticulteur à Arbois. Il estime à 85, voire 95 % sa récolte détruite, pire qu’en 2019 où il avait déjà perdu près de 70 %.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

A Gaillac dans le Tarn, des parcelles détruites à 90%

Dans le Tarn, les viticulteurs sont très inquiets. Certaines parcelles ont déjà eu de gros dégâts avec 80 à 90% de pertes, notamment dans des secteurs autour d’Albi. Les alentours de Lisle-sur-Tarn ont été moins touchés, avec 10 à 25 % de pertes.

Les vignes gelées dans le secteur de Lisle-sur-Tarn.
Les vignes gelées dans le secteur de Lisle-sur-Tarn.
Cédric Carcenac

Inquiétude dans les autres vignobles

Dans la plupart des autres vignobles, les producteurs ont installé des bougies ou des brûlots pour tenter de protéger leurs cultures.

C’est le cas dans la région de Bordeaux : “La vigne est en effet actuellement en pleine pousse, les bourgeons sont sortis, et un coup de gel à ce stade pourrait mettre en péril le travail de toute une année“, explique Philibert Perrin, le président du Syndicat des Pessac Léognan à France Bleu Gironde.

En Bourgogne, les viticulteurs allument également des bougies pour tenter de préserver leurs vignes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Au Pallet, en Loire-Atlantique, les vignerons sont également inquiets. Mercredi matin,  Laurent Bouchaud, du domaine “Le bois joli”, a observé que des bourgeons étaient pris par la glace, a-t-il confié à France Bleu Loire Océan.

Les vignerons de Dordogne tentent également de protéger leurs cultures du gel avec des feux de paille. 

Les viticulteurs de Touraine, ont également allumé des brasiers pour protéger leurs vignes du gel. C’est notamment le cas des producteurs de Vouvray. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des dégâts “terribles” pour les arboriculteurs dans la Drôme et en Ardèche 

Dans la Drôme et en Ardèche, arboriculteurs et viticulteurs sont dépités ce jeudi matin : certains savent déjà que leur récolte a été en partie ou totalement “brûlée” par les températures négatives. “Les chaufferettes mises en place toute la nuit n’ont malheureusement pas marché” explique Aurélien Esprit, arboriculteur à Pont-de-l’Isère dans la Drôme. “On a eu un froid très sec, arrivé très tôt dans la soirée, qui a résisté aux bougies, on n’avait jamais vu ça même en plein hiver cette année“, explique-t-il à France Bleu Drôme Ardèche. “On sait que tout ce qui est abricot, c’est terminé à 90 %, une bonne partie des pêches”, déplore-t-il. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les prunes touchées en Dordogne  

En Dordogne, dans les vergers de prune du Bergeracois, les gelées nocturnes ont également fait des dégâts. Pour Sébastien Larroque, directeur de la coopérative de prunes Prunidor, “20 à 30%” de perte de récolte est à prévoir.





Source

Related posts

Restaurateurs à Corte : “L’été nous a permis de bricoler”

adrien

l’autopsie révèle un décès par noyade avec “intervention d’un tiers”

adrien

Les premiers 550 masques distribués à la population d’Antisanti

adrien