corse24.com
Image default
Info Corse

L’Abbaye de Maizières


La fondation en 1125

Robert de Molesme est l’un des fondateurs de l’ordre cistercien. Ensemble, ces nouveaux moines suivent la règle de Saint-Benoît : retrait du monde, prière, pauvreté et labeur. Crée en Bourgogne au XIe siècle, l’ordre cistercien s’est ensuite répandu dans toute l’Europe. L’abbaye de Maizières est la petite fille de l’Abbaye de Cîteaux car elle a été fondée après l’abbaye de La Ferté. 

La constitution d’un Domaine

Les moines de l’abbaye Maizières vivent grâce aux dons. Les donateurs achètent ainsi en quelque sorte leur entrée au paradis. Certains donnent même des domaines entiers comme la maison du Petit Maizières à Beaune et un certain nombre de vignes. Ainsi une grosse partie de l’économie du domaine de Maizières repose sur le vin. Ils possèdent notamment des parcelles à Beaune, Pommard, Volnay, Meursault, Puligny-Montrachet ou Chassagne-Montrachet. Dans le Nuiton, on peut citer Vosne-Romanée. Pour les moines, le travail de la vigne leur permet de mettre en application la fameuse règle de Saint-Benoît.

Photographie du tableau d'une vue cavalière fin XVIIe siècle de l'abbaye de Maizières.
Photographie du tableau d’une vue cavalière fin XVIIe siècle de l’abbaye de Maizières. © Radio France

Du rayonnement au déclin

Très vite, les moines s’enrichissent et commencent à agrandir leur abbaye. Comme son église et ses 15 chapelles décrites par l’abbé Courtépée au XVIIIe siècle : 

L’église est vaste et fort élevée, la nef un peu étroite, mais le chœur entouré d’un déambulatoire est fort beau. La flèche du clocher, couverte d’ardoises, a 100 pieds de haut.

Dans la seconde moitié du XIVe siècle, les riches moines vont jusqu’à posséder tout un quartier dans la ville de Beaune. 

Vient ensuite l’heure du déclin dès la fin du Moyen-Age. La guerre de Cent ans, la Peste noire, les guerres de Religion vont ravager la Bourgogne et notamment ses abbayes. Un témoin raconte ainsi un pillage causé par des bourguignons pauvres et affamés en 1595 :

A 3 h du matin les carabiniers ont escaladé les murailles de l’abbaye, rompu les portes de l’église, des chambres de l’abbé et des religieux ou ont pris et emporté tous les meubles qui y étaient, les ornements de l’église, ont emporté graines et vins de l’abbaye et de plusieurs villageois, pris le bétail en quantité. 

L’abbaye de Maizières aujourd’hui

Les vestiges de l'abbaye de Maizières
Les vestiges de l’abbaye de Maizières © Radio France

A la fin du XVIIIe siècle les moines possèdent encore de nombreuses vignes à Beaune, Savigny, Pommard, Volnay, Blagny, Puligny et Meursault. La Révolution de 1789 sonne le glas de l’abbaye. A cette époque , il ne reste que neuf moines alors qu’on en comptait une cinquantaine au Moyen-Age et une vingtaine aux XVIe-XVIIe siècle.

Depuis la Révolution, les bâtiments qui sont restés debout sont passés entre les mains de différents propriétaires.





Source

Related posts

400 élèves reprennent le chemin de l’école en Corse

adrien

Covid-19 en Corse : les randonneurs sensibilisés

adrien

Aleria : le résultat des municipales va-t-il tenir ?

adrien