corse24.com
Image default
Info Corse

La rave-party de Couchey est terminée, une personne en garde à vue

Notez cet article


Ça y’est, la rave-party de Couchey (Côte-d’Or) est terminée ce dimanche 2 mai 2021, rapporte une source judiciaire. Une personne est en garde à vue, vraisemblablement l’organisateur de la fête illégale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

C’est au son de la musique techno qu’entre 400 et 500 teufeurs se sont réunis ce samedi 1er mai, pour une fête illégale qui s’est tenu dans les bâtiments désaffectés de l’entreprise Vial à Couchey (Côte-d’Or), près de Dijon. Les gendarmes les pompiers, le SAMU et la protection civile y ont passé toute la nuit.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un entrepôt en bordure de D974

De nombreux gendarmes secondés une partie de la soirée par la police nationale ont surveillé les abords du vaste entrepôt le long de la Départementale 74, cette grande route qui permet aux automobilistes de rallier Dijon et Beaune. Une voie qui a été coupée ce samedi soir entre Fixin et Marsannay-la-Côte. 

Un hélicoptère a balayé la campagne environnante autour du lieu de la fête
Un hélicoptère a balayé la campagne environnante autour du lieu de la fête © Radio France
Thomas Nougaillon

Gaz lacrymogènes et hélicoptère

Les forces de l’ordre qui veulent dissuader d’autres jeunes de se joindre à la rave-party ont fait usage de gaz lacrymogènes et vers minuit un hélicoptère a survolé les champs et les vignes environnants pour les empêcher d’accéder au bâtiment. Une quarantaine de personnes a du rester dehors.

Les teufeurs voulaient faire la fête dans une gare” – Gilles Carré, maire de Couchey

Le maire de Couchey, Gilles Carré, explique comment il a été averti de cette fête clandestine. “C’est arrivé vers 7 heures du soir, les gendarmes m’ont appelé parce que des teufeurs cherchaient une gare pour faire leur fête du côté de Fixin. Et en fait de gare c’est ce bâtiment désaffecté qu’ils ont choisi sur Couchey”. 

“Les gendarmes vont les cueillir à la sortie” – Gilles Carré, maire de Couchey

Une fête très encadrée explique encore Gilles Carré. “Entre les gendarmes, la police nationale, le SAMU, les pompiers il y a au moins une centaine de personnes”. Le maire qui a été un peu pris au dépourvu. “C’est vrai qu’on ne s’y attendait pas. Je pense que les gendarmes vont attendre qu’ils finissent leur petite fête et ils vont les cueillir à la sortie. Il y a les problèmes de Covid, des problèmes également de sécurité. Ça aurait été mieux qu’il fasse ça en plein air”

La fête se tient dans le vieil entrepôt Vial dans la zone industrielle de Couchey en bordure de la D974
La fête se tient dans le vieil entrepôt Vial dans la zone industrielle de Couchey en bordure de la D974 © Radio France
Thomas Nougaillon

Je ne comprend pas que les flics nous matraquent” déplore Camille, une teufeuse originaire du Gard

Ces jeunes viennent de toute la région et même au-delà comme Camille qui arrive du Gard. Comme la plupart de ses amis teufeurs que nous avons rencontré, elle dit regretter que les force de l’ordre aient fait usage de gaz lacrymogènes. D’autant que les jeunes ont besoin de faire la fête explique-t-elle. “Je ne comprend pas que les flics matraquent et qu’ils fassent du mal aux gens gratuitement alors que nous n’embêtons personnes et que nous sommes respectueux.”

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cette fête n’est pas une première dans le secteur 

Le 11 avril à Ternant, à 15 kilomètres de Couchey, les gendarmes, parmi lesquels ceux de Gevrey-Chambertin encore mobilisés ce samedi soir, avaient mis fin à une fête clandestine au milieu des bois. 70 jeunes y ont participé au hameau de Rolle. Les organisateurs doivent être poursuivis pour mise en danger de la vie d’autrui et non respect du confinement, ce qui pourrait être encore le cas cette fois-ci. 

Par ailleurs des amendes à 135 euros pourraient être distribuées aux participants. 





Source

Related posts

Un train de mesures pour réussir le déconfinement

adrien

L’office de tourisme Pasquale Paoli à l’écoute du Niolu

adrien

“Sur la méthode, les valeurs et la probité il y a une ligne de rupture forte”

adrien