corse24.com
Image default
Info Corse

“ La concentration économique pose un problème démocratique en Corse “ Michel Stefani

Notez cet article



Objectif 7 %.  La barre qualificative pour le 2nd tour, celle qui permet d’avoir des élus dans l’hémicycle, a été ratée de peu en 2017. Cette année-là, les Nationalistes écrasent la concurrence, emportant avec eux des Communistes alliés à La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Alliance de papier car celui qui vitupérait face à un policier “ La République, c’est moi ! “ ne manquera pas de s’opposer publiquement à la coalition de militants insulaires. Plombés par une balle tirée dans le pied ( gauche ), les communistes quittent le Cours Grandval et rêvent aujourd’hui d’y faire leur retour…

“ Nos anciens alliés sont partis avec la Droite”

Michel Stefani le clame haut et fort, sa liste est celle du combat de gauche. La seule à incarner les valeurs de progrès social. Et la liste de Jean Charles Orsucci ( Corsiste – LREM ) ? “ Récemment, le maire de Bonifacio était à Bastia pour vanter les mérites de cette ville pour son ancrage à Gauche. Or, en 2014, il était venu faire campagne à Bastia au nom du TSZ “ Tout Sauf Zuccarelli “, participant ainsi à l’élection de Gilles Simeoni, ce qui sera le tremplin pour son arrivée à l’exécutif territoriale “. La cible est claire … “ Personne ne peut considérer que la politique du Gouvernement Macron est une politique de Gauche. Or, Jean-Charles Orsucci dit “ soutenir la politique du Gouvernement, en se situant entre Nationalisme et Libéralisme  “…. Alors, quand le Parti Radical de Gauche s’engage avec le représentant de LREM, Michel Stefani balaie d’un revers de main ses “ anciens alliés “ avec qui il a pourtant vieilli à la Mairie de Bastia.

Que peuvent faire les Communistes à l’Assemblée ? 

La priorité est de faire un bouclier social pour les Corses. Michel Stefani martèle “ qu’il y a 200 M€ de réfaction de TVA. 100 M€ d’aides aux entreprises. Et si l’on ajoute les Plans France Relance et Salevzza, cela fait des sommes considérables qui doivent servir l’intérêt public “. Problème selon le leader de la liste Campà megliu in Corsica / Vivre mieux en Corse, ” il y a une interaction, une telle concentration économique que cela pose un problème démocratique “.  

Quels adversaires à cette élection ?Les injustices sociales, les inégalités dans cette région et le consortium des patrons corses ! Nous voulons remettre en cause un système capitaliste qui fait qu’il y a de plus en plus de gens qui s’appauvrissent alors qu’une minorité infirme s’enrichit considérablement avec l’argent public ”. 

Absents depuis 2017, les communistes mènent donc la lutte ? Finale ??? Réponse le 20 juin.  

Pour regarder / écouter “ l’entretien de Campagne” de Michel Stefani : 





Source

Related posts

des effets à long terme chez un malade hospitalisé sur trois d’après une étude

adrien

Liste “Un Futur Pour Bastia”: “Un Second Tour Des Élections Municipales Qui Est Une Nouvelle Chance Pour Bastia !

adrien

VIDEO. Ils traversent l’île à vélo pour aider le Népal

adrien