corse24.com
Image default
Info Corse

Il y a 15 ans le Canadair CL 415 s’écrasait au dessus de Calvi

Notez cet article


“Le 1er août 2005 à 9h10, une patrouille de trois avions canadair décolle de l’aéroport d’Ajaccio pôur intervenir sur un feu de maquis à proximité de Calvi.
Au cours de la noria, la patrouille effectue plusieurs rotations comprenant des largages d’eau et des écopages en mer.
L’avion N° 2011, Pelican 36, deuxième avion de la formation, se présente en virage à droite pour effectuer un 9ème largage sur le flanc d’une colline. Il pénètre dans une zone enfumée qui le masque pendant quelques secondes de la vue des témoins. Lorsque il  réapparaît, la queue de l’appareil vient juste de se détacher du fuselage. L’avion engage alors un fort piqué en rotation à droite et s’écrase en prenant feu. D’importants moyens de secours convergent vers le lieu du crash, dans le secteur de Pietramaggiore à Calvi.

Il n’y a hélas plus rien à faire. Les deux membres d’équipage, le pilote Ludovic Piasentin, 50 ans, et le co-pilote Jean-Louis de Bénédict, 55 ans, ont été éjectés dans le crash et sont morts immédiatement”

Dans son rapport technique public rendu le 30 mai 2008, le Bureau Enquête accidents défense air a ainsi résumé ce crash: 
“Avant que n’intervienne ce drame, le Pelican 36 effectue son dernier écopage dans le golfe de la Revellata, au cap 250, 3 minutes et 14 secondes avant l’accident”.

Dans son rapport, le BEA rejette l’hypothèse de la collision de l’avion avec le sol, tout comme il rejette l’hypothèse de la rupture de l’avion lors d’une manœuvre en dehors des limites d’utilisation et celle de l’exécution d’une manœuvre brutale.
En conséquence, l’hypothèse de la défaillance d’une commande de vol est, elle rejetée.
En revanche l’hypothèse de la contribution du phénomène aérologique à la dislocation du fuselage reste possible”.

Un canadair survole Calvi à l’heure du drame de ce 1er août 2005

15 ans après, c’est toujours avec la même émotion que les autorités civiles et militaires, la grande famille des pompiers et de nombreuses autres personnes présentes ont écouté le récit de ce drame lu par le colonel Jean-Noël Rigot, chef de groupement opérationnel Sud/Ouest, représentant le président du SIS 2B, Guy Armanet et le colonel Jean-Jacques Peraldi,  directeur par intérim du SIS 2B.
Au premier rang des autorités on notait la présence de Marie-Laurent Guerini, conseiller municipal de Calvi, représentant le maire Ange Santini, Stéphane Orticoni, chef du CIS de Calvi et les chefs de centres des CS de Balagne, le lieutenant-colonel Meschini, chef du Groupe Opération au SIS 2B, le colonel Bruno Maestracci, directeur du SDIS 2A accompagné de l’abbé Christophe Bocchecciampe aumônier SDIS 2A, le commandant Patric Botey, en  charge du programme européen au SIS 2B, le capitaine Lucet Talin, chef de l’Unité Verdi positionné en Balagne, Frédéric Guglielmi, secrétaire général de la sous-préfecture de Calvi,  Tony Canioni, assureur des armées, capitaine Alain Chupeau, commandant la communauté de Brigades de gendarmeries Calvi-Balagne, Alain Huet, ancien pilote Canadair (er)
Un piquet d’honneur composé des pompiers du CIS Calvi, de jeunes sapeurs pompiers en 2e année de formation, les pompiers de la Réserve communale de Corbara, les anciens de la grande famille des pompiers…
Trois gerbes étaient ensuite déposées
A cet hommage rendu au pilote Ludovic Piasentin et au  co-pilote Jean-Louis de Bénédict étaient associés Roger Carcasses-Roger Faugeron morts au feu le 4 juillet 1970 à Calasima, Daniel Mougin-Jacques Fossier qui ont perdu la vie le 27 juillet 1973 à Vignale, Philippe Gallet mort à Galeria le 23 septembre 1990, Jean-Marc Obouy décédé à Corscia le 25 août 1996, Kerry Walchuq-Jacques Pirrard qui ont perdu la vie en août 2004 à Venzolasca. dont les noms figurent sur la stèle mais aussi à notre jeune pompier Christophe Torracinta qui a perdu la vie il y a 30 ans dans un accident de la route en sortant de la caserne au terme de sa garde.
Pierre Bertoni, diacre invitait à la prière et au recueillement avant la bénédiction de la stèle
Une minute de silence était observée.
A l”heure précise de ce drame du 1er août 2005 un frisson parcourait l’assistance lorsque un Canadair survolait relativement bas la Caserne des pompiers de Calvi.
A l’issue de la cérémonie tous se retrouvaient pour un rafraîchissement.



Source

Related posts

Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie : en Corse, l’association LGBTI+ l’Arcu fête ses 1 an

adrien

Assemblée Générale Ordinaire D’INIZIÀ-L’incubateur De Corse

adrien

ce qu’il faut savoir avant de partir

adrien