corse24.com
Image default
Info Corse

Frédéric Thiriez et la Corse : Basile Boli en éclaireur

Notez cet article


Une visite qui sentait plutôt « a machja brugiata » pour l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille, Basile Boli, notamment lorsqu’il a fallu poser pied ce samedi à Bastia après un passage en Balagne puis à Ajaccio. Héritage de son ancien poste de joueur dans les rangs de l’OM, ce dernier s’est mué en défenseur de celui qui conduira une liste, sur laquelle il figure, pour être président de la Fédération Française, en l’occurrence Frédéric Thiriez, avocat de métier et ancien président de la Ligue de Football professionnel (LFP). Le scrutin est prévu en mars prochain. 

Un Basile Boli envoyé sans doute en éclaireur, venu déminer un terrain où Frédéric Thiriez viendra probablement dans le cadre de cette campagne mais qu’il sait hostile. Une hostilité qui n’a cessé de croitre au fil de ses années de présidence à la LFP, de 2002 à 2016, de ses prises de positions ou de ses attitudes, qu’il s’agisse du SCB, club alors professionnel en Ligue 1 et Ligue 2, où de la tragédie du 5 mai et du combat engagé par le collectif des victimes afin de « sacraliser » cette date et faire en sorte que l’on ne joue plus au football en France ce jour-là. 

De polémique en polémique

Finale PSG/SCB : F.Thiriez ne descendra pas saluer les bastiais
Finale PSG/SCB : F.Thiriez ne descendra pas saluer les bastiais © Maxppp
Eric Baledent

Il y a d’un côté son passif avec le SCB et notamment ces deux épisodes que le club et ses supporters n’ont jamais pardonnés. Un double refus. Celui de 2012 où il ne vint pas à Furiani, comme cela est de tradition, remettre le trophée de champion de France au club bastiais (cela se fera plus tard en catimini et lors d’un match à huis clos à Istres) et celui de 2015 où il ne descendra sur la pelouse du stade de France saluer les joueurs bastiais en finale de la Coupe de la Ligue face au PSG. Le second passif est avec le collectif des victimes qu’il n’a jamais reçu officiellement tout au long de sa présidence, malgré les sollicitations de ce dernier. Frédéric Thiriez n’a pas plus participé aux divers hommages et cérémonies organisés chaque 5 mai. 

Dépôt de gerbe et collectif

Un lourd contentieux qui est venu peser sur les épaules de Basile Boli au moment de venir déposer, seul, une gerbe au pied de la stèle de Furiani ce samedi. Un moment d’émotion toutefois, et une certaine légitimité pour parler de cette fête entre le SCB et l’OM qui tourna à la tragédie. 

"Je n'oublierai jamais ce jour" - Basile Boli -
“Je n’oublierai jamais ce jour” – Basile Boli – © Radio France
Jean Pruneta

« Ma visite se termine avec beaucoup d’émotion, ici à Furiani. J’ai vécu en tant qu’acteur cette soirée tragique du 5 mai, j’ai été brancardier ce soir-là. Je sors d’une réunion avec le collectif du 5 mai. On a eu une discussion franche et je pense qu’il faut aller au-delà, il faut que le 5 mai soit dans la mémoire pendant une semaine du sport français avec une vraie pédagogie et une éducation  par rapport à ce qui s’est passé. Aujourd’hui, Frédéric Thiriez n’a pas les moyens, c’est dans les mains de l’Etat. Mais en tant qu’acteur de ce 5 mai, je vais apporter ma contribution pour qu’on aille au-delà de ce que propose le collectif ».    

La présidente du collectif des victimes, Josepha Guidicelli, confirme « une rencontre positive (…) non pas avec le représentant de la candidature de Mr Thiriez mais avec quelqu’un qui soutient notre démarche depuis le début. Il nous a déclaré que si Frédéric Thiriez était élu, il ferait tout le nécessaire pour essayer de le faire changer sur ses positions ».





Source

Related posts

“U Pettirossu”A Besoin De Votre Aide Pour Créer Un Centre De Sauvegarde Toutes Espèces D’oiseaux Sauvages

adrien

Arone reste dans le périmètre de la zone naturelle Capu Rossu

adrien

les parents d’élèves Corses et les syndicats enseignants inquiets du “manque de visibilité”

adrien