corse24.com
Image default
Info Corse

en Corse, les autorités appellent à la prudence

Notez cet article



C’est ce mercredi 9 juin que la France entrait dans une nouvelle étape du déconfinement, avec la réouverture de certains établissements et un nouveau couvre-feu désormais fixé à 23h00. En Corse, la situation sanitaire est qualifiée de « bonne » par l’ARS, puisque le taux d’incidence au niveau régional se situe à 23 cas pour 100 000 habitants. 

Pour autant, la saison touristique approchant, les autorités sanitaire veulent se montrer prudentes et appellent plus que jamais les corses à se vacciner. « C’est essentiel » insiste Marie-Hélène Lecenne, la directrice régionale de l’ARS de Corse. « La proportion de touristes que nous allons accueillir est très importante, et le brassage de population doit nous conduire à prendre des mesures de prévention. Et avec le pass sanitaire, l’autre réponse c’est évidemment la vaccination. Même si elle a bien fonctionné en Corse jusqu’à aujourd’hui, _il reste encore beaucoup d’adultes chez les 18-40 ans qui ne sont pas vaccinés_. Nous pouvons donc encore améliorer ce taux de couverture vaccinale, et cela permettra à tout le monde d’être en sérénité pour la saison. »

L’ARS précise d’ailleurs que de nombreuses doses et de nombreux créneaux sont actuellement disponibles dans l’île.

Beaucoup de contrôles attendus.

Parallèlement à cette gestion de la situation sanitaire, les services de l’Etat organisent aussi la vérification du respect des règles. Avec l’extension du couvre-feu à 23h00, le préfet de Corse Pascal Lelarge promet que les contrôles seront beaucoup plus nombreux que par le passé.

« Pour le couvre-feu à 21h00, les gens ont vu que même si nous avons fait des contrôles, nous avons été pragmatiques, car il fallait un peu de souplesse. Je considère que le couvre-feu à 23h00 c’est bien, on doit pouvoir vivre en rentrant chez soi à cette heure-ci. _Nous serons donc très stricts et nous ferons des contrôles, en particulier en rase campagne, avec notamment des contrôles routiers_. De même, nous ne lâcherons rien vis-à-vis des établissements qui nous ont déjà posé des problèmes et nous irons aussi loin que nécessaire dans la logique de fermeture, si ces établissements ne sont pas respectueux des règles sanitaires. »





Source

Related posts

Après la crise sanitaire, la Corse redoute la déroute économique

adrien

Belle-fille, avec Miou-Miou et Alexandra Lamy, en avant-première ce soir à L’Ile-Rousse

adrien

Déconfinement En Mer : Reprise Progressive De La Navigation Et Des Loisirs Nautiques

adrien