corse24.com
Image default
Info Corse

Emmanuel Macron à la rencontre des habitants des villages sinistrés

Notez cet article



Cinq jours après les pluies torrentielles qui ont très durement frappé Alpes-Maritimes, faisant au moins quatre morts, huit personnes disparues et treize autres “supposément disparues“, Emmanuel Macron va ce mercredi à la rencontre des habitants des villages sinistrés. Il vient apporter le soutien de l’Etat à ces personnes traumatisées par les destructions. 

Après une après-midi au plus près des zones touchées, à Tende puis Breil-sur-Roya et enfin Saint-Martin-Vésubie, où hélicoptères, engins de chantier et secouristes s’activent pour aider les sinistrés, le chef de l’Etat terminera sa visite en soirée par le centre opérationnel départemental installé à la Préfecture de Nice.

Dans un message publié sur son compte Facebook, Emmanuel Macron a écrit “aux Françaises et Français touchés par les intempéries exceptionnelles, aux habitants des communes sinistrées des Alpes-Maritimes, du Var, du Morbihan, du Finistère“. Le président de la République a déclaré : “Pleinement mobilisé dans l’urgence, l’État le restera demain, dans la phase de reconstruction“. “La nation sera là, présente, dans la durée” a-t-il poursuivi.

Après avoir rappelé son programme prévu cet après-midi dans les Alpes-Maritimes, Emmanuel Macron a  assuré que “les mesures annoncées seront à la mesure de la catastrophe“. Il a également tenu à saluer “la solidarité qui s’est déployée sur le terrain dans des réseaux d’entraides comme celui de Nice matin”, en renvoyant vers la page Facebook du quotidien. 

Mardi, le Premier ministre Jean Castex a déclaré que “l’Etat sera au rendez-vous“, ajoutant qu’il n’était “pas question que seules les collectivités territoriales impactées supportent les conséquences” de ces crues exceptionnelles. L’état de catastrophe naturelle devrait être déclaré ce mercredi matin en conseil des ministres, facilitant ainsi les indemnisations par les assurances. 

Lourd bilan matériel

Au-delà du lourd bilan humain, le bilan matériel est considérable. Maisons englouties ou éventrées par dizaines, routes coupées et sans doute impraticables pendant de longues semaines, réseaux d’eau potables anéantis : chaque jour le bilan matériel ne cesse d’enfler dans les Alpes-Maritimes, avec ses côtés macabres, comme ces cimetières ravinés à Tende ou Saint-Martin-Vésubie et leurs dizaines de cercueils emportés par les eaux.

Mardi soir, trois foyers sur quatre avaient cependant retrouvé de l’électricité, seuls 3.000 d’entre eux restant encore sans courant, selon les derniers chiffres du gestionnaire du réseau Enedis. Une certitude selon Jean Castex mardi : remettre à niveau ces infrastructures nécessitera des sommes significatives.

A ce stade, le montant des dégâts estimé par les services de la Métropole Nice Côte d’Azur – dont dépendent les vallées de la Vésubie et de la Tinée – est déjà de 600 millions d’euros pour ce qui relève de la seule maîtrise d’ouvrage métropolitaine.

Du côté du département des Alpes-Maritimes, on avance le montant de 500 millions d’euros pour les seules routes départementales, et on estime que 1.500 acteurs économiques vont être mis en difficulté, dans des vallées vivant essentiellement du tourisme.





Source

Related posts

la Coopérative d’été est annulée, plus de concerts en terrasse !

adrien

Le débroussaillement : premier rempart contre le feu

adrien

Le prix de la photographie de Kantara

adrien