corse24.com
Image default
Info Corse

DIRECT. Municipales : l’abstention devrait atteindre 60 %

Notez cet article


L’essentiel :

  • Un second tour est nécessaire dans 4 842 communes (soit 15 %) pour désigner la liste majoritaire et, in fine, le ou la maire, après le premier tour du 15 mars.
  • Covid-19 oblige, des précautions importantes sont prises pour le bon déroulement du scrutin, et de nombreuses personnes ont rédigé des procurations .
  • Dans 55 % des villes, il y aura des triangulaires comme à Paris, où trois femmes s’affrontent.
  • Les regards seront essentiellement tournés vers la capitale, que la droite espère reprendre à la gauche. Les résultats à Marseille seront aussi particulièrement scrutés après les révélations sur des centaines de procurations potentiellement frauduleuses .
  • À 17 heures le taux de participation était en forte baisse à 34,67 % sur le plan national. Selon notre estimation, l’abstention pourrait atteindre 60 %.

Suivez le déroulement de la journée en direct :

17h56. 81 communes de l’Oise votent. 19 villes de plus de 1000 habitants sont concernées par le deuxième tour dans le département. À 17 heures, moins de 40 % des électeurs s’étaient rendus aux urnes. Suivez ici notre direct sur les élections dans l’Oise.

17h41. La Corse-du-Sud bonne élève. C’est dans ce département que les électeurs sont les plus nombreux à se déplacer ce dimanche. Avec 71,02 %, les Corses sont en tête de classement devant le Cantal (61,76 %), la Lozère (60,24 %), les Hautes-Alpes (57,48 %) et les Landes (54,95 %). La Seine-Saint-Denis reste bonne dernière avec 21,47 % derrière Paris (23,89 %) l’Ille-et-Vilaine (24,23 %), le Val-d’Oise (25,54 %) et le Val-de-Marne (26,04 %).

17h25. Ces maires qui souffleront bientôt. Ils n’étaient pas candidats à un nouveau mandat. Mais à cause de l’épidémie, ils ont dû tenir leurs villes, et en mode commando. Quatre maires nous ont raconté ces mois si particuliers. À lire dans cet article.

17h10. Vers une abstention à 60 %. Selon une première estimation réalisée par ELABE Berger Levrault pour Le Parisien et BFMTV, le taux d’abstention au deuxième tour des élections municipales devrait atteindre de 60 % sur l’ensemble du territoire (hors Guyane).

17h02. 34 % de participation à 17 heures. Le ministère de l’Intérieur a publié le taux de participation du deuxième tour des élections municipales. Il s’élève à 34,67 %. Un chiffre en baisse de quatre points par rapport à celui du premier tour et presque 18 points de moins que lors du scrutin de 2014.

16h29. Martin Hirsch est retourné voter. Le directeur général de l’AP-HP qui avait appelé à ne pas se déplacer aux urnes au premier tour en raison de la situation sanitaire encourage désormais les citoyens à voter ce dimanche. « Abstentionniste sanitaire au 1er tour mais résolument votant civique au second », a twitté Hirsch.

16h15. Masques obligatoires aussi pour les politiques. Les personnalités politiques se sont rendues aux urnes à l’occasion du second tour des élections municipales, dans le respect de règles sanitaires renforcées.

Macron, Hidalgo, Aubry… les politiques votent avec précaution

15h48. Quel score pour le Premier ministre? Au premier tour, Edouard Philippe a obtenu 43,6 % des suffrages. En ballottage favorable, donc. Il affronte Jean-Paul Lecoq, un inconnu qui se présente comme « coco-écolo ».

15h27. Plus de 51 % de participation à 17 heures à la Réunion. De 21,73 % à midi, la participation est montée à 51,17 % à 17 heures sur l’île de l’Océan indien. Ce chiffre était de plus de 54 % à la même heure il y a six ans.

15h12. Mbappé a voté à Bondy. S’il habite à Paris depuis sa signature au PSG, Kylian Mbappé reste inscrit sur les listes électorales à Bondy. C’est dans la ville où il a grandi que le champion du monde est venu voter dimanche au deuxième tour des élections municipales. Il en a profité pour poser avec Sylvine Thomassin. La liste divers-gauche menée par la maire sortante est arrivée en tête au premier tour avec 38,03 % des suffrages exprimés.

14h43. Des participations très disparates. Alors que le taux de participation nationale dépasse à peine les 15 % à midi, on observe des situations très différentes selon les départements. Ceux où les électeurs se sont le plus déplacés sont la Corse du Sud (32,03 %), le Cantal (28,92 %), l’Allier (28,13 %), la Lozère (27,73 %) et les Landes (27,35 %). La Seine-Saint-Denis (7,34 %), l’Ille-et-Vilaine (8,18 %), Paris (8,34 %), les Hauts-de-Seine (8,96 %) et le Val-d’Oise (9,66 %) pointent en queue de classement. À noter également que certains départements connaissent un rebond de la mobilisation par rapport au premier tour. Les Alpes-de-Haute-Provence voient ainsi leur taux bondir de 20,4 % 26,2 % entre le 15 mars et ce dimanche.

14h20. La soirée électorale de BFM en sursis. Les sociétés de journalistes (SDJ) de BFMTV, RMC et des autres médias de NextRadioTV ont confirmé que le second tour des municipales ne serait pas couvert dimanche, en raison de la grève contre un plan social qui doit toucher un tiers des effectifs. « C’est la première fois de l’histoire de notre groupe de médias, créé il y a 20 ans, que nous ne traitons pas une actualité aussi forte », indique les journalistes, évoquant un « crève-cœur ». Une assemblée générale des salariés est prévue ce dimanche à 16 heures pour « décider de la suite à donner au mouvement à partir de lundi matin ».

14h10. Abstention record. Avec un taux de participation de seulement 15,29 % à la mi-journée, ce second tour des municipales 2020 marque un record de désintérêt pour un scrutin. Selon l’institut de sondage Kantar cité par France Info, cela faisait 11 ans que la France n’avait pas connu un taux de participation aussi faible à midi. Car il faut remonter au premier tour des Européennes 2009, où seulement 14,8 % des électeurs étaient allés voter à la mi-journée le 7 juin.

13h45. Le Val-d’Oise s’est lui aussi peu mobilisé. Comme dans les autres départements d’Ile-de-France, les Val-d’Oisiens ne sont pas allés voter en masse à la mi-journée. À midi, le taux de participation à ce second tour des municipales n’était en effet que de 9,66 %.

13h25. La gauche gagnera-t-elle Marseille? Après 25 ans de règne de Jean-Claude Gaudin, Martine Vassal n’est pas assurée de lui succéder. Michèle Rubirola, candidate du Printemps marseillais, portée par une union de la gauche et des écologistes, la menace sérieusement. Si vous voulez tout comprendre des enjeux dans la cité phocéenne, cet article est pour vous.

13h03. Abstention record en Seine-Saint-Denis. Le département présente un taux de participation de seulement 7,34 % à midi contre 10,87 % en 2014, à la même heure. C’est le chiffre le plus faible en Ile-de-France.

12h58. Bain de foule pour Emmanuel Macron. Après avoir voté, le président de la République a retiré son masque à la sortie de la mairie du Touquet avant de venir au contact de quelques-uns des dizaines de badauds qui l’attendaient.

12h54. La région Paca vote davantage qu’au premier tour. Alors que la participation est en baisse au niveau national, la région Paca se distingue avec un taux d’électeurs en hausse par rapport au 15 mars. 17,16 % des votants s’étaient déplacés contre 16,56 % lors du premier tour. Dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, le taux de participation a bondi de 20,4 % 26,2 %.

12h45. Moins de 9 % de participation dans les Hauts-de-Seine. Seulement 8,96 % des électeurs s’étaient déplacés dans les Hauts-de-Seine à midi. C’est sept points de moins qu’au premier tour (15,89 %).

12h25. Emmanuel Macron a voté. Le président de la République est arrivé à l’hôtel de ville du Touquet (Pas-de-Calais). Vêtu d’un costume bleu et équipé d’un masque sur le visage, Macron était accompagné par son épouse Brigitte.

12h18. Rachida Dati a voté. La maire du VIIe arrondissement de Paris, candidate à l’hôtel de ville, a glissé son bulletin de vote peu après midi dans la capitale.

12h07. Abstention colossale à Paris. Le taux de participation n’était que de 8,34 % dans la capitale à midi. Il y a six ans, il s’élevait à 11,30 % à la même heure.

12h04. Participation en baisse. Le taux de participation à midi s’élève à 15,29 % sur l’ensemble du territoire. Il était de 18,38 % lors du premier tour le 15 mars.

11h43. Jean-Claude Gaudin a voté à Marseille. Le maire sortant a glissé son bulletin de vote en fin de matinée. Élu sans discontinuer depuis 1995, l’homme politique de 80 ans avait décidé de ne pas se représenter.

11h26. La Réunion vote peu. Le taux de participation à la mi-journée s’élève à 21,73 % à la Réunion. En 2008, il était de 26,4 % à la même heure et en 2014, il était de 24,94 %.

Peu de participation à midi à la Réunion

11h15. L’émotion de Gérard Collomb. L’ancien ministre de l’Intérieur est arrivé seul pour voter à la mairie du Ve arrondissement de Lyon. À sa sortie, celui qui est arrivé quatrième au premier tour et s’est allié à LR a confié « un peu d’émotion ». 10h54. Isabelle Balkany a voté à Levallois-Perret. Avant de rejoindre Patrick Balkany « manger des fritures à Trouville », Isabelle Balkany a fait un détour par Levallois-Perret pour glisser un bulletin dans l’urne.

10h52. Des chiffres. 1 428 communes de plus de 1 000 habitants votent ce dimanche et 3 982 listes y sont en compétition. Il y aura 474 duels, 785 triangulaires et 12 quinquangulaires.

10h46. Agnès Buzyn vote à Paris. La candidate LREM avait obtenu 17,26 % des suffrages au premier tour.

10h35. Ces grandes villes où règne l’incertitude. La plupart des grandes métropoles françaises doivent encore élire leur maire lors du second tour du 28 juin. Dans certaines, comme Marseille, Lyon ou Toulouse, l’incertitude est totale, et les enjeux, cruciaux.

10h25. Devinette. Sauriez-vous dire à quand remonte « l’affaire Griveaux »? Elle a considérablement changé la physionomie de la campagne, dans laquelle s’est précipitée Agnès Buzyn en quittant son poste de ministre. Onze mois d’une campagne folle, un récit à lire ici.

10h19. Martine Vassal vote à Marseille. La candidate LR de Marseille, qui fait l’objet d’une enquête préliminaire du parquet de Marseille pour d’éventuelles fraudes aux procurations, avait remporté 22,3 % des votes au premier tour.

10h17. Christian Estrosi vote à Nice. Avec 47,60 % des suffrages, le maire sortant de Nice avait manqué de peu une réélection dès le premier tour. Il s’oppose à Philippe Vardon (RN) et Jean-Marc Governatori (Nice Ecologique).

10h06. Darmanin : « Il faut voter ». « Aujourd’hui est un jour où râler se transforme en action. Ne laissez pas vos droits s’user : il faut voter », exhorte sur Twitter le ministre de l’Action et des Comptes publics, alors que l’abstention pourrait bien battre des records.

9h40. Anne-Laurence Petel vote à Aix-en-Provence. La candidate LREM à la mairie d’Aix-en-Provence (20,45 % des suffrages au premier tour) affronte la maire sortante LR Maryse Joissains-Masini (30,28 %) et l’écologiste Marc Pena (15,88 %).

9h32. Listes, procurations, mesures sanitaires, et suspense… Ce qu’il faut savoir. La gravité de la pandémie a bouleversé le scrutin dont le second tour a dû être reporté. Ce dimanche, des millions d’électeurs vont terminer ce qu’ils ont commencé au premier tour le 15 mars et élire leurs conseillers municipaux.

9h18. Michèle Rubirola vote à Marseille. La candidate de l’union de la gauche a glissé son bulletin dans l’urne peu après 9 heures, dans le 8e arrondissement de Marseille, devant une palanquée de photographes.

9h07. Philippe Poutou vote à Bordeaux. Après avoir récolté 11,77 % des suffrages le 15 mars à la surprise générale, le candidat de la liste Bordeaux en luttes (NPA et LFI) a refusé toute alliance avec la gauche.

8h59. Les enjeux du scrutin. La plupart des grandes métropoles françaises doivent encore élire leur maire lors de ce second tour. Dans certaines, comme Marseille, Lyon ou Toulouse, l’incertitude est totale, et les enjeux, cruciaux.

8h51. Alain Weill : « La grève ne se justifie absolument pas ». « Toutes les garanties demandées et bien plus encore ont été apportées » concernant le plan social, estime le président de NextRadioTV dans une interview au JDD, alors que la soirée électorale de BFMTV, de RMC et des autres médias du groupe est menacée par la grève.

8h33. Louis Aliot vote à Perpignan, ville des Pyrénées-Orientales que le candidat du RN pourrait bien rafler. Il est arrivé en tête du premier tour avec 35,65 % des suffrages, devant Jean-Marc Pujol (LR) (18,43 %). C’est « le jour le plus long », lance Louis Aliot après avoir voté, selon une journaliste sur place.

8h27. Edouard Philippe vote au Havre. Le Premier ministre effectue son devoir citoyen sous une nuée de photographes et de caméras.

8h18. Anne Hidalgo vote à Paris. La maire sortante de Paris, archifavorite, glisse son bulletin dans l’urne sous l’œil de plusieurs caméras, dans le XVe arrondissement de Paris.

8h13. Christophe Girard vote. L’adjoint au maire de Paris chargé de la Culture poste une photo de lui glissant son bulletin dans l’urne, quelques minutes seulement après l’ouverture des bureaux de vote.

8 heures. Les bureaux de vote ouvrent. 30 125 communes ont désigné leurs dirigeants au soir du premier tour, le scrutin ne se tient donc que dans les 4 842 autres. À Paris et dans les grandes villes, les bureaux de vote resteront ouverts jusqu’à 20 heures.

7h50. Campagne sous cloche. Jusqu’au dernier jour, le climat de la campagne aura été rendu singulier, du fait du risque épidémique et de ce si long entre-deux tours. Notre récit à lire, d’une campagne pas comme les autres, est à lire ici.

7h40. En pratique. Voici comment va se dérouler le vote ce dimanche, avec des mesures barrière renforcées.

7h30. Bonjour et bienvenue dans ce direct. Restez avec nous pour vivre ce dimanche électoral.





Source

Related posts

L’humoriste Éric Fraticelli va passer derrière la caméra

adrien

Début lundi de la campagne officielle pour le second tour des municipales

adrien

Jean-Christophe Angelini  : « Construire la cité de nos rêves et de nos utopies »

adrien