corse24.com
Image default
Info Corse

Des turbulences au conseil municipal de Calvi

Notez cet article


Avec un ordre du jour très chargé comprenant notamment le vote des comptes de gestion et administratifs de 2019, le vote des 7 budgets primitifs 2020 de la Ville de Calvi et de nombreuses questions à l’ordre du jour,
Cette 5e session ordinaire du conseil municipal aura duré pas moins de… quatre heures et aura été émaillée de vifs échanges entre la majorité et de membres de la liste d’opposition “Calvi in core”.
La plus virulente était celle opposant en ouverture de séance le maire Ange Santini et la conseillère d’opposition Françoise Tapias.

J’ai été saisi par Mme Françoise Tapias d’une question qui pourrait  effectivement être une question orale mais j’aurais une question à lui poser au préalable: Le sens de votre question a été enregistré. Je voudrais savoir dans l’expression qui va être la votre si vous engagez votre groupe ou si c’est une question individuelle? et si naturellement, une fois exposée vous vous apprêtez bien entendu a être comptable des propos que vous allez développer.
Si la réponse est Oui, naturellement vous la poserez, c’est votre droit, à moins toute réflexion gardée que vous ne préfériez uniquement poser la question qui compte pour vous, mais ce que je dit c’est dans un souci de prévention, étant entendu que si vous souhaitez poser la question telle qu’elle est formulée, naturellement c’est votre droit mais vous nous permettrez également que nous y répondions”.

Responsables  publics et administratifs visés par Françoise Tapias
Françoise répondez à cette question que la démarche était personnelle, ce à quoi le premier Magistrat répondait: ” Vous en assurez donc les conséquences politiques et juridiques, très bien, j’en prend acte”.

Dans son intervention Françoise Tapias revenait sur la précédente réunion du conseil consacrée notamment au rapport de la cour des comptes et aux réponses apportées par la majorité avant de prononcer deux  phrase qui  allaient mettre le feu au poudre: ” Un audit indépendant sera le garant du contrôle de la probité et de la transparence des responsables publics et administratifs face à la défiance des citoyens, afin de préserver l’intérêt général et le bon fonctionnement de la démocratie. Sans ces réponses, il me sera  impossible de voter le Budget 2020 et de me projeter sur cette mandature”.
Cinglante, la réponse du Maire Ange Santini fusait:

“Pouvez vous me préciser quand vous parlez des administratifs qui est visé” lance Ange Santini. Françoise Tapias rétorque: “Mon intervention est terminée Monsieur le Maire”.
Le Maire reprend alors la parole: “ Poser une question orale c’est votre droit, la poser mercredi à deux minutes de la clôture, merci. Attendez la même chose de notre part. Plus sincèrement et plus sérieusement, je vais commencer par la fin de votre intervention. Comment pouvez-vous demander un audit sur un audit, comment pouvez-vous poser une question qui a déjà été posée et à laquelle nous avons répondu. Le débat sur le rapport de la chambre régional de la cours des compte est clos. Nous allons naturellement nous en servir de ses recommandations mais le débat en lui-même est clos je le répète. On ne revient pas sur un débat. Il fallait poser les questions quand il le fallait mais je n’ai pas le sentiment que ça été le cas”.

“Comment pouvez-vous mettre en cause des fonctionnaires”
Et de poursuivre .
“Vous dénaturez mes propos. Mois je suis comptable et ce que j’ai dit est enregistré et le le maintien. Je n’ai jamais dit que la commune de Calvi était bien gérée, je m’inscris en faux. Et d’ailleurs, 48 heures après, la communauté de communes Calvi-Balagne a tenu sensiblement les mêmes propos que les miens. Je  parlais d’Etat pyromane, la com com d’Etat  Schizophrène , j’indiquais que le non-recouvrement mettait la Trésorerie en danger  car nous avions 1 200 000€ dehors, le président de la com com a évoqué lui jusqu’à 1, 5  millions € dehors. Nous avons dans toutes les communes de France le même problème. Oui Madame, le rapport est à charge. Sur le fond, vous parlez de sérénité, mais qui trouve la sérénité? En général c’est l’apanage des vainqueurs, c’est l’apanage de la Majorité et nous sommes sereins. De votre côté, dans les propos que vous avez tenus, dont vous êtes comptable j’ai plutôt ressenti de l’amertume, de la déception, de la rancoeur. Comment pouvez-vous mettre en cause des fonctionnaires? comment parler de suspicion légitime?. Vous avez lu quelques chose dans le rapport qui mettait en cause l’intégrité des fonctionnaires?, vous mettez en cause l’administration. C’est grave, c’est presque diffamatoire.  On peut aller en justice , mais rassurez vous on n’ira pas jusque là mais ça sera versé dans les dossiers des avocats au cas ou”

“Il y a 750 voix d’écart entre nous et vous”
Et de conclure: .
J’en appelle a un peu plus de sérénité. Il y a des oppositions que nous respectons mais à une condition: respectez la Majorité, respectez le suffrage universel. Vous menacez de ne pas voter le budget mais, chère Madame c’est votre rôle de ne pas le voter.  Vous oubliez Madame c’est que entre nous et vous il y a 750 voix d’écart. Les nôtres d’électeurs ils ne comptent pas, il n’y a que les vôtres? Voulez-vous que je vous rappelle qu’il y a plus de 2000 personnes qui n’ont pas choisi votre politique et vous leur faites injure. J’ai souvent entendu parler chez vous notamment Bernard Giudicelli d’avenir , j’ai entendu parler d’opposition constructive, je m’en réjouissais, je m’en réjouis toujours. J’espère que collectivement vous saurez trouver avec nous les voies de la sagesse et de la raison. Et je jette un voile pudique sur la campagne électorale sur certains propos émanant de votre part. De grâce, le débat publique mérite autre chose que ça”.

Michel Nadal, DGS de la Ville de Calvi était autorisé à prendre la parole pour défendre la corporation des fonctionnaires.
La réunion reprenait son cours.

Les deux groupes d’opposition votent contre 4 des 7 budgets primitifs 2020
l’opposition dans sa globalité s’abstenait pour les comptes de gestion et administratif qui émanent de l’ancienne municipalité  et qui sont à mettre au chapitre de l’histoire.
Pour ce qui est du vote des budgets primitifs 2020, ceux du service général, du port de plaisance, du port de commerce, des parkings étaient adoptés  à la majorité, l’opposition votait contre, celui de la plage adopté  à la majorité (6 abstentions),  tout comme celui de l’eau (2 contre, 4 abstentions, et de l’assainissement  (6 abstentions).
Tout au long de la soirée, les échanges plutôt vifs se sont multipliés entre élus de la majorité comme Ange Santini, François-Xavier Acquaviva et Anthony Albertini avec Jérôme Sévéon  plus incisif lors de cette séance.
Sandra Vautier, adjointe a présenté les projets de la structure multi-accueil qu’elle souhaite maintenir en activité le mois d’août. Elle a été approuvée à l’unanimité. Des subventions  ont également été votées à l’unanimité pour certaines et  à la majorité pour d’autres.
Le schéma directeur de l’eau a lui aussi été adopté à la majorité (Anima calvese s’est abstenu).
Au terme de 4 heures de débats, de discussions et d’échanges la séance était levée.

 



Source

Related posts

Le tri des déchets progresse en Corse mais on pourrait recycler deux fois plus

adrien

CCI De Corse: Les Organisations Professionnelles Ont Rencontré Le Président De L’Exécutif.

adrien

Le Tour d’Île-de-France en 45 étapes : Pontoise

adrien