corse24.com
Image default
Info Corse

des manifestants pro-Trump dans le Congrès, la certification de la victoire de Biden interrompue

Notez cet article


La situation est tendue aux Etats-Unis, ce mercredi. Le Congrès des Etats-Unis a suspendu en urgence une session destinée à certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle, après l’irruption de manifestants pro-Trump dans le Capitole. Le président sortant, qui refuse de concéder sa défaite, avait appelé ses partisans à défiler à Washington en marge de cette séance protocolaire. 

Des milliers de manifestants favorables au président Donald Trump ont envahi la colline du Capitole à Washington. Des manifestants ont ensuite fait irruption lors des débats de la Chambre des représentants, ont investi les terrasses du capitole et provoqué l’évacuation des bâtiments du Congrès, après avoir franchi des barricades de sécurité dressées et escaladé les structures installées en vue de la prestation de serment de Joe Biden le 20 janvier. Peu avant, le vice-président républicain Mike Pence avait annoncé qu’il ne pourrait pas s’opposer à la certification de la victoire de Joe Biden. 

Alors que milliardaire républicain avait choisi de défier le Congrès en réunissant des dizaines de milliers de ses supporteurs à Washington, la manifestation a alors dégénéré. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour tenter d’évacuer des partisans de Donald Trump.

Les gardes de sécurité et les policiers du Capitole ont sorti leurs armes 

Le Sénat et la Chambre des représentants ont interrompu leurs travaux et Mike Pence, chargé de superviser la procédure, a quitté l’enceinte de la chambre haute. “Je viens juste d’évacuer mon bureau à Cannon à cause d’une menace proche. Maintenant, nous voyons des manifestants attaquer la police du Capitole”, a tweeté l’élue républicaine à la Chambre des représentants Nancy Mace.

“Les gardes de sécurité et les policiers du Capitole ont sorti leurs armes tandis que des partisans de Donald Trump tentaient de forcer le passage”, a tweeté l’élu Dan Kildee. “On a reçu pour consigne de nous allonger sur le sol et d’enfiler notre masque à gaz”, a-t-il ajouté. Du gaz lacrymogène a été utilisé dans la rotonde du Capitole. Les deux chambres, Sénat et Chambre des représentants, ont été placées en confinement. 

Une femme gravement blessée, selon les médias américains

Une personne a été blessée par balle à l’intérieur du Capitole, selon plusieurs médias américains.
La victime est une femme qui a reçu une balle dans l’épaule, selon un agent cité par le Washington Post. Elle a été évacuée sur un brancard. D’après CNN, elle se trouve dans un état critique.

Donald Trump appelle au calme

Donald Trump a appelé ses partisans à rester pacifiques, sans pour autant leur demander de quitter les lieux. “Soutenez la police du Capitole et les forces de l’ordre. Ils sont du côté de notre pays. Restez pacifiques !”, a tweeté M. Trump. “Rappelez vous : nous sommes le parti de la   loi et de l’ordre.” Dans un discours particulièrement virulent, le locataire de la Maison Blanche avait appelé un peu plus tôt ses sympathisants à se diriger vers le Congrès pour faire pression sur les élus républicains afin qu’ils s’opposent à la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle. 

Le président sortant a dénoncé plus tôt dans la journée ce qu’il estime être le manque de “courage” de son vice-président Mike Pence, qui a annoncé qu’il ne s’opposerait pas à la certification de la victoire de Biden. “Mike Pence n’a pas eu le courage de faire ce qu’il aurait dû faire pour protéger notre pays et notre constitution”, a tweeté le locataire de la Maison Blanche.

Mike Pence, le vice-président républicain, a appelé à la fin des manifestations et demandé à tous ceux impliqués de se retirer du Capitole. 

Un couvre-feu à Washington

La maire de Washington Muriel Bowser a ordonné un couvre-feu à partir de 18h locales (23h GMT) dans la capitale fédérale. Il qui doit durer jusqu’à jeudi matin 6h locales (11h GMT).

Des militaires de la Garde nationale de l’Etat de Virginie, Etat qui jouxte Washington, se dirigeaient mercredi vers la ville pour tenter de rétablir l’ordre dans la capitale fédérale. Ce déploiement de renforts armés a été annoncé par la Maison Blanche ainsi que par Ralph Northam, le gouverneur démocrate de la Virginie.

Joe Biden réagit, des élus dénoncent une “tentative de coup d’Etat”

Joe Biden, le président démocrate élu dont la victoire devait être officialisée ce mercredi, a dénoncé une “agression sans précédent” contre la démocratie.

Plusieurs élus du Congrès des Etats-Unis ont dénoncé une tentative de “coup d’Etat” menée par des partisans de Donald Trump, qui sont parvenus à faire irruption dans le Capitole, ces mêmes élus avertissant que cette action était vouée à l’échec. “Nous assistons à une tentative de coup d’Etat encouragée par le criminel de la Maison Blanche. C’est voué à l’échec”, a tweeté le représentant démocrate William Pascrell, faisant ainsi référence à Donald Trump. 

“Il ne s’agit pas d’une manifestation. C’est une tentative de coup d’Etat”, a de son côté estimé l’élue Diana DeGette, en dénonçant “l’anarchie fomentée par notre propre président”.

Les premières réactions à l’étranger

Le président de l’Assemblée nationale française Richard Ferrand a envoyé ses “pensées démocratiques et amicales” aux parlementaires américains empêchés de siéger. “J’exprime à la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi mon soutien et mon amitié”, a ajouté M. Ferrand dans un tweet.

Le député LREM François de Rugy, qui présidait mercredi soir une séance de commission à l’Assemblée, a exprimé en séance sa “solidarité” avec les membres du Congrès. “Nos amis parlementaires américains subissent quelque chose d’incroyable, et ce d’autant plus que cela été déclenché par la parole du président américain” Donald Trump, a-t-il dit.

“Trump incendiaire jusqu’au bout. Il entre dans l’histoire des Etats-Unis non pas comme successeur de Lincoln mais de Néron…”, a tweeté de son côté le Premier secrétaire du PS Olivier Faure.

Le chef de l’Otan Jens Stoltenberg a dénoncé des “scènes choquantes” et appelé au respect du résultat de la présidentielle.

Berlin presse de son côté les pro-Trump de “cesser de piétiner la démocratie”.

Les événements en images

Des manifestants pro-Trump ont pénétré dans le Congrès américain.
Des manifestants pro-Trump ont pénétré dans le Congrès américain. © AFP
DREW ANGERER
Des manifestants pro-Trump ont pénétré dans le Congrès américain.
Des manifestants pro-Trump ont pénétré dans le Congrès américain. © AFP
WIN MCNAMEE
Un manifestant sur le siège de la Présidence du Sénat.
Un manifestant sur le siège de la Présidence du Sénat. © AFP
WIN MCNAMEE





Source

Related posts

Une solution pour la rentrée au LEP Jules Antonini, à Ajaccio

adrien

Prunelli di Fium’Orbu : Fromage U Marfisola, l’histoire d’une aventure familiale

adrien

il y a de l’eau dans le gaz

adrien