corse24.com
Image default
Info Corse

Coronavirus : visite du centre de stockage des vaccins Pfizer pour le Grand Sud

Notez cet article


En plein rebond de l’épidémie de Covid-19, la seule arme dont nous disposons en complément des gestes barrières, ce sont les vaccins. La France en a déjà autorisé trois : Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZenecca, ce dernier uniquement pour les moins de 65 ans. Alors que la campagne vaccinale tourne au ralenti en France, l’arrivée de ce troisième vaccin fait d’ailleurs promettre à Emmanuel Macron, qu’il y aura “un vaccin pour tous les Français qui le souhaitent d’ici la fin de l’été”

Un centre sous très haute sécurité

C’est dans ce contexte sanitaire incertain que France Bleu a visité, en exclusivité, le site où sont stockés tous les vaccins Pfizer-BioNTech pour le Grand Sud du pays, de Nice à Toulouse en passant par la Corse. Un lieu stratégique où transitent des milliers de flacons destinés aux régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie, ainsi qu’à l’Île de Beauté. 

Pour des raisons évidentes de sécurité de ce lieu stratégique, nous ne préciserons pas l’endroit précis du reportage. Cela dit, l’entreprise Laphal, qui compte 250 salariés sur plusieurs sites en PACA, est l’une des cinq plateformes logistiques choisies par Santé Publique France, l’opérateur à qui le gouvernement a confié la logistique pour cette campagne vaccinale de grande ampleur. 

Laphal, comme les quatre autres sites retenus, a une mission de logisticien dépositaire. Son rôle est de stocker et de distribuer les vaccins pour le compte d’un tiers, en l’occurrence l’État. Mais le laboratoire fondé dans les années 1970 n’est pas propriétaire des doses. Une fois les vaccins réceptionnés de l’usine Pfizer en Belgique, Laphal les stocke puis prépare les commandes pour les livrer directement aux Ehpad et pharmacies référentes dans les hôpitaux. 

Deux super-congélateurs pour conserver les vaccins

Au cœur de ce dispositif de stockage, il y a les fameux super-congélateurs, indispensables pour conserver le vaccin Pfizer-BioNTech à très basse température. Le site dispose de deux super-congélateurs, installés dans une pièce de 50 mètres carrés dont l’accès est strictement règlementé. Ces machines de deux mètres de haut peuvent contenir jusqu’à 200.000 doses de vaccin chacune. La température de -70°C, nécessaire à la conservation du vaccin, y est “contrôlée en permanence”, explique Laurent Sanchez, directeur logistique du site. 

Les deux super-congélateurs fournis par Santé publique France peuvent contenir 200.000 doses chacun.
Les deux super-congélateurs fournis par Santé publique France peuvent contenir 200.000 doses chacun. © Radio France
Fred Chapuis
Un super-congélateur ouvert, composé de deux parties.
Un super-congélateur ouvert, composé de deux parties. © Radio France
Fred Chapuis

À l’intérieur des super-congélateurs, des dizaines de barquettes de conditionnement. “On les appelle pizza box”, détaille en riant Laurent Sanchez. Ces barquettes, qui ressemblent en effet à des petites boîtes à pizza, contiennent chacune 195 flacons. Les doses de vaccin sont conservées pendant une semaine sur le site, avant d’être livrées aux 1.200 Ehpad et pharmacies référentes.

Pfizer conditionne ses vaccins dans des emballages surnommés "pizza box". Au total, 195 flacons par carton.
Pfizer conditionne ses vaccins dans des emballages surnommés “pizza box”. Au total, 195 flacons par carton. © Radio France
Fred Chapuis

Pas de temps à perdre !

Le vaccin Pfizer-BioNTech étant très sensible aux températures, la livraison nécessite beaucoup de précautions. Et le temps est compté, pour respecter la chaîne du froid : “Dix heures, entre le moment où les produits sont sortis du super-congélateur jusqu’au destinataire final, temps de transport compris”, précise Laurent Sanchez. 

Une fois sortis des super-congélateurs, les flacons sont conditionnés dans une chambre froide voisine. Il faut moins d’une heure pour préparer le vaccin au voyage en véhicule léger réfrigéré. Les contrôles de température sont là aussi permanents et les flacons sont enveloppés dans des colis spéciaux, avec des mousses de calage, pour qu’ils soient “le moins ballotté possible”. Après livraison, les doses, conservées entre 2 et 8 degrés, doivent être administrées dans les cinq jours pour garantir leur efficacité.

Camion chambre froide où les opérateurs préparent les commandes.
Camion chambre froide où les opérateurs préparent les commandes. © Radio France
Fred Chapuis
Emballage en carton avec des mousses pour caler jusqu'à 20 flacons de vaccin.
Emballage en carton avec des mousses pour caler jusqu’à 20 flacons de vaccin. © Radio France
Fred Chapuis

Au-delà des vaccins, Laphal assure aussi la logistique des kits de vaccination : seringues, aiguilles, eau distillée. Idem pour les masques. Les stocks d’État dans le Sud sont reconstitués : 30.000 palettes, soit environ 100 millions de masques (chirurgicaux, FFP2, pédiatriques) à l’abri dans deux entrepôts à Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône) et Orange (Vaucluse).





Source

Related posts

VIDEO. Mise en sécurité des oisillons sur le littoral corse

adrien

Deux nouvelles crèches intercommunales en Balagne 

adrien

Ajaccio : les journées du patrimoine dévoilent leur programme

adrien