corse24.com
Image default
Info Corse

ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

Notez cet article


Emmanuel Macron a pris la parole ce lundi soir à l’issue d’un conseil sanitaire pour présenter les nouvelles mesures anti-Covid à mettre en œuvre, alors que le variant Delta se propage rapidement en France et que les contaminations sont en hausse

“Grâce à l’engagement exceptionnel de nos soignants, grâce à votre civisme à tous, nous avons réussi à maîtriser l’épidémie et à revivre à nouveau”, a souligné le président. “Nous étions parvenus à passer sous les 2.000 contaminations par jour contre plus de 35.000 au plus haut de la crise” mais “notre pays est confronté à une reprise forte de l’épidémie, dans tous les territoires”.Si nous n’agissons pas dès aujourd’hui, le nombre de cas va continuer d’augmenter très fortement et entrainera inévitablement des hospitalisations en hause dès le mois d’août“, a indique le chef de l’Etat.

L’essentiel

Pour mettre en œuvre ces mesures, Emmanuel Macron va convoquer le Parlement en session extraordinaire à partir du 21 juillet pour l’examen du projet de loi.

Obligation vaccinale pour tous les professionnels en contact avec des personnes fragiles

La vaccination sera obligatoire pour les personnels soignants et non soignants qui travaillent en contact avec des personnes fragiles (hôpitaux, cliniques, ehpad et professionnels et bénévoles auprès des personnes âgées, y compris à domicile), a annoncé Emmanuel Macron. “Pour tous ceux concernés, ils auront jusqu’au 15 septembre pour se faire vacciner”, indique le président. Des contrôles seront menés et des sanctions seront prises. Les personnels soignants qui ne seront pas vaccinés au 15 septembre ne pourront plus travailler et ne seront plus payés, a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran.

“En fonction de l’évolution de la situation, nous devrons sans doute nous poser la question de la vaccination obligatoire pour tous”, a ajouté le chef de l’Etat : “9 millions de doses vous attendent dès aujourd’hui et nos commandes continuent d’arriver.” “C’est la seule façon de vous protéger et de protéger les autres”, a-t-il souligné, appelant particulièrement les personnes âgées et vulnérables à se faire vacciner. Par ailleurs, des campagnes de vaccination seront déployées, notamment dans les établissements scolaires et les universités.

“Nous avons un atout maitre qui change tout par rapport aux vagues précédentes : le vaccin, qui divise par 12 son pouvoir de contamination et évite 95% des formes graves. Plus nous vaccinerons, plus nous éviterons les hospitalisations et d’autres mutations de virus peut-être plus dangereuses encore”, a noté le président, qui souhaite “un été de mobilisation pour la vaccination”.

Un rappel vaccinal possible dès septembre

Le président a également évoqué la question du rappel vaccinal, alors que les premières doses ont été injectées il y a désormais huit mois et que les taux d’anticorps diminuent. “Une campagne de rappel débutera dès la rentrée” pour les personnes vaccinées en janvier et février et “les rendez-vous pourront être pris dès les premiers jours de septembre”, a indiqué Emmanuel Macron. 

Extension du pass sanitaire

Le pass sanitaire sera étendu aux “lieux de loisirs et de culture” rassemblant plus de 50 personnes dès le 21 juillet, a annoncé le président. Pour les plus de 12 ans, “il faudra pour accéder à un spectacle, un parc d’attractions, un concert ou un festival, avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent”.

A partir du mois d’août, la France imposera ce pass sanitaire aux cafés, restaurants, centres commerciaux, avions, trains, cars longs trajets et établissements médicaux. Cela concernera les clients, les usagers et les salariés. “En fonction de l’évolution de la situation, nous nous poserons la question de l’extension du pass sanitaire à d’autres activités.”

Cette extension à d’autres établissements début août nécessite le vote d’un texte de loi et sa promulgation, a précisé le chef de l’Etat.

Des restrictions localisées et catégorisées

L’état d’urgence sanitaire sera déclaré dès ce mardi en conseil des ministres pour la Martinique et la Réunion et un couvre-feu sera activé.

En métropole, si le taux d’incidence d’un département dépasse le seuil de 200 et que les hospitalisations augmentent, “nous ferons porter les restrictions sur les non-vaccinés plutôt que sur tous”.

Fin de la gratuité des tests PCR à l’automne

A l’automne, les tests PCR seront rendus payants, sauf prescription médicale et ceci afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests”, a également indiqué Emmanuel Macron.

Renforcement des contrôles aux frontières

“Dès cette semaine, les contrôles aux frontières seront renforcés pour les ressortissants en provenance des pays à risque, avec un isolement contraint pour les personnes non-vaccinées”, a annoncé le président.

Les annonces d'Emmanuel Macron.
Les annonces d’Emmanuel Macron. © Visactu





Source

Related posts

« Le message des collectifs anti-mafia est troublé »

adrien

Furiani à l’heure du derby bastio-bastiais

adrien

« Jean Zuccarelli ment par omission, sur le fond et sur la forme »

adrien