corse24.com
Image default
Info Corse

“Ce confinement a eu un effet délétère sur les apprentissages des enfants”

Notez cet article



En octobre 2020, des masques inclusifs avaient été distribués en grande quantité pour les orthophonistes, en prévision de l’arrivée d’une nouvelle patientèle, celle impactée par la crise sanitaire mais pas que. “Que ce soit pour les adultes qui présentent des maladies d’Alzheimer, pour des personnes qui ont eu des AVC (accidents vasculaires cérébraux ndlr) et donc des troubles acquis du langage oral, pour les tout petits, aussi bien pour les troubles du langages écrits, les déficiences auditives… “ précisait à l’époque Karen Martinelli, la présidente de l’URPS des orthophonistes.

Aujourd’hui, d’après la fédération nationale des orthophonistes, les enfants scolarisés en primaire constituent la majeure partie de cette nouvelle patientèle. Sans aucun doute l’une des conséquences de l’absence d’école en présentiel.

Des praticiens trop peu nombreux

Céline Robillard est orthophoniste à Lucciana et le constate depuis le printemps 2020. Son téléphone sonne presque tous les jours. Son carnet de rendez-vous est surbooké. Le COVID a fait arriver une nouvelle patientèle.

“Les patients qui ont eu le COVID peuvent avoir des séquelles neurologiques, et présenter une perte du goût et de l’odorat (anosmie)”. 

Mais pour la plupart, ce sont des enfants, qui consultent pour d’autres troubles… en lien avec la rupture scolaire forcée par la crise sanitaire. “Ce confinement a eu un effet délétère sur les apprentissages des enfants. Actuellement, beaucoup d’enfants ont un retard scolaire”, déplore la spécialiste.

Des jeunes patients qui pour Céline Robillard ne sont pas forcément orientés judicieusement vers l’orthophonie. Autre nouveau paramètre : le port du masque en classe. Il peut perturber l’apprentissage et causer ou accentuer des troubles de langage. De plus, à cause d’un numerus clausus, il n’y a pas suffisamment de praticiens dans l’île pour honorer toutes les demandes.





Source

Related posts

Le président du Syvadec à la rencontre de la communauté de communes Calvi-Balagne

adrien

Les trésors de “l’Autre Jasmin” à Poitiers, une caverne pour ceux qui aiment chiner

adrien

Vincenu l’idee eculugiste ma cantanu i naziunalisti

adrien